Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Fédération internationale des travailleurs domestiques voit le jour

Une grande avancée




La Fédération internationale des travailleurs domestiques voit le jour
Une initiative historique. La Fédération internationale des travailleurs domestiques est née. Ainsi, les dirigeants syndicaux de plus de 40 pays se sont réunis à Montevideo (Uruguay) du 26 au 28 octobre pour défendre les intérêts de cette frange de la société, partager les stratégies entre les différentes régions et faire valoir leurs droits.  Le Maroc fera-t-il partie de cette fédération ? Une question qui se pose alors que le Royaume a voté l’adoption de la Convention sur les travailleuses et les travailleurs domestiques à la Conférence internationale du travail en 2011, mais ne l’a pas encore ratifiée. Il faut reconnaître toutefois que bien des efforts ont été déployés mais le problème crucial qui se pose est avant tout le respect de l’application des lois déjà existantes. Quant au projet de loi 19-12 sur le travail domestique adopté en mai dernier par le Conseil de gouvernement, il a atterri récemment chez le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Avant de se prononcer sur ledit texte de loi, la Commission de l’emploi, de la formation et des politiques sectorielles à la Chambre des conseillers a estimé bon de consulter le Conseil.
«Bien que les travailleuses domestiques fournissent des services cruciaux dont dépendent les familles, la cuisine, le nettoyage et la garde d’enfants, nous sommes confrontées à une discrimination et à une marginalisation depuis des générations », a expliqué Myrtle Witbooi, présidente du Réseau international des travailleuses domestiques. « Il faut que cela cesse. »
Un objectif partagé par quelque 53 millions de travailleurs à travers le monde, dont 83% sont des femmes voire des filles et beaucoup sont des migrants.
Certes des avancées ont été réalisées.  Au cours des deux dernières années, 25 pays ont amélioré les protections juridiques couvrant les travailleurs domestiques, bon nombre des réformes les plus énergiques ayant été adoptées en Amérique latine. C’est dans l’Union européenne, qui compte un nombre croissant de personnes âgées dépendant des services fournis par les travailleurs domestiques, ainsi qu’au Moyen-Orient et en Asie, où les progrès ont été faibles et où sont commis certains des pires abus, que se posent quelques-uns des défis majeurs. Selon l’OIT, près de 30% des travailleurs domestiques dans le monde sont employés dans des pays où ils se retrouvent totalement exclus du champ d’application de la législation nationale du travail, notamment en ce qui concerne les jours de repos hebdomadaires, la limitation du temps de travail, le régime de salaire minimum et le paiement des heures supplémentaires. Même lorsqu’ils sont partiellement couverts, les travailleurs domestiques se voient souvent exclus des principales protections telles que les prescriptions en matière d’âge minimum, le congé de maternité, la sécurité sociale et les mesures relatives à la santé au travail. Pire encore, et toujours d’après les conclusions de l’OIT, en dépit des récentes avancées juridiques enregistrées dans certains pays, de nombreux travailleurs domestiques sont encore largement sous-payés et forcés de travailler de longues heures, sept jours sur sept. Le refus de payer les salaires est une violation fréquente des droits de ces travailleurs. Beaucoup de femmes et de filles n’ont pas la possibilité de quitter le domicile de leur employeur et sont exposées au risque de violences psychologiques, physiques ou sexuelles. Ce qui fait dire à  Nisha Varia, chercheur senior à la Division droits des femmes de Human Rights Watch. « Le fait de s’attaquer à ces violations et de les prévenir affectera des millions de vies».

M.N
Samedi 2 Novembre 2013

Lu 423 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs