Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FLDDF dit halte à l’intimidation, aux menaces et aux agressions !




La FLDDF dit halte à l’intimidation, aux menaces et aux agressions !
La Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes constate avec inquiétude la prolifération ces dernières semaines des agressions, des menaces et des accusations d’apostasie envers des femmes et hommes du monde intellectuel, envers des citoyennes et des citoyens, ainsi que des élues et élus. Cette ambiance malsaine rappelle l’atmosphère qui prévalait au sein de la société à la veille des attentats terroristes du 16 mai 2003 au Maroc.
Nous notons ainsi  les menaces proférées à l’encontre des universitaires et chercheurs Ahmed Assid et Mustafa Bouhindi pour leurs idées clairement en opposition avec le référentiel de l’extrémisme islamiste.
Nous relevons également l’agression physique dont fut victime l’universitaire Fadwa Rajouani à la Faculté des lettres de l’Université Ibn Zohr d’Agadir par l’un des étudiants appartenant aux groupes extrémistes islamistes. Aussi, nous exprimons notre vive condamnation de ces pratiques qui cherchent à intimider et dissuader les citoyennes et les citoyens toutes sensibilités confondues, afin de les empêcher d’exprimer librement leurs opinions, sans peur ni restriction.
Nous adressons un appel pressant à l’Etat pour qu’il assume ses responsabilités dans la protection des droits et de la sécurité des citoyennes et citoyens et la défense des libertés fondamentales entravées par ces agissements, en violation flagrante des droits fondamentaux de l’Homme, des libertés d’opinion, d’expression et du droit d’accès à l’information et en flagrante contradiction aussi avec les principes et le texte de la Constitution marocaine.
Nous demandons au ministère de la Justice ayant latitude de poursuivre les auteurs de ces crimes auprès de la justice marocaine de le faire. Nous nous adressons  également au ministère des Habous et des Affaires islamiques ayant la responsabilité de superviser les mosquées et les forums religieux – où nichent parfois ce type d’extrémisme et de haîne-de prendre les mesures et dispositions adéquates.
Nous appelons toutes les institutions de l‘Etat à œuvrer pour l’élimination de ces actes odieux, qui semblent s’inscrire dans la logique d’imitation et de reproduction de tentations et de tragédies qui se déroulent dans d’autres pays, que nous suivons avec tristesse et consternation.
Enfin, la Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes s’associe pleinement à la campagne nationale de solidarité avec les victimes de ces dangereuses agressions, et demande à toutes les forces démocratiques de se mobilier afin de contrecarrer les desseins visant le blocage du processus démocratique et moderniste au Maroc.

Libé
Jeudi 30 Mai 2013

Lu 708 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs