Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FFF gère les caprices des Bleus: Deschamps en pole, quatre joueurs convoqués et primes gelées




La Fédération (FFF) a donné mardi un délai de quelques jours à Didier Deschamps pour qu'il accepte le poste de sélectionneur de l'équipe de France laissé vacant samedi par Laurent Blanc, tandis que quatre Bleus seront convoqués devant la commission de discipline de la FFF.
Le Comité exécutif a également décidé de "geler" les primes de l'équipe de France, et d'instituer une réflexion sur ce sujet, avec notamment le capitaine des Bleus Hugo Lloris, a déclaré le président de la Fédération Noël Le Graët en conférence de presse.
Ce gel survient alors que de nombreuses personnalités, notamment politiques, se sont interrogées sur la pertinence de verser aux joueurs une prime de 100.000 euros, après leur élimination en quart de finale de l'Euro-2012, face à l'Espagne (0-2), et les dérapages de certains joueurs. Mais la principale annonce est restée au milieu du gué. "Il y aura en fin de semaine ou au début de la prochaine un entraîneur français (au poste de sélectionneur, ndlr), avec des règles de vie peut-être un peu plus strictes", a annoncé le dirigeant, précisant qu'il envisageait un contrat de deux ans, jusqu'au Mondial-2014, renouvelable deux ans, jusqu'à l'Euro-2016.
La piste Deschamps, refroidie lundi, a été réactivée par Le Graët lui-même, qui l'a vu lundi soir et en fait son choix n°1.
Concernant le sélectionneur sortant, M. Le Graët a expliqué qu'il n'y avait "pas une envie folle de travailler ensemble", d'où le départ de Laurent Blanc.
Hatem Ben Arfa, Yann Mvila, Samir Nasri et Jérémy Ménez, les quatre joueurs dans le collimateur pour leur comportement durant l'Euro-2012, seront convoqués devant la commission de discipline de la Fédération.
"La Fédération se retrouve à nouveau ballottée, en difficultés, parce qu'on a un, deux ou trois joueurs qui ont failli à leur mission au niveau relationnel" a déploré Noël Le Graët . En effet, Samir Nasri avait insulté la presse au début et à la fin du tournoi, Hatem Ben Arfa s'était accroché avec Laurent Blanc après la défaite contre la Suède (2-0), Jérémy Ménez avait lancé un geste d'humeur envers le capitaine Hugo Lloris et Yann Mvila n'avait pas serré la main du sélectionneur lors de son remplacement contre l'Espagne.


AFP
Jeudi 5 Juillet 2012

Lu 206 fois


1.Posté par olive le 05/07/2012 10:00
pour moi luis fernandez serait le meilleur choix il sait lever la voix quand il faut gerer les conflits de star ca il connait (anelka ronaldhino ...) de plus avec son emission il sait ce que les gens veulent le pire c que le graet n a meme pas pense a lui

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs