Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FDT rejette les résultats des élections professionnelles entachées de nombreuses irrégularités




La FDT rejette les résultats des élections  professionnelles entachées de nombreuses irrégularités
La Fédération démocratique du travail s’est insurgée, dans un communiqué de presse, contre la manipulation de la carte syndicale par le gouvernement partant de plusieurs faits constatés avant, durant et après les élections professionnelles qui ont eu lieu au début de ce mois et dont les résultats n’ont été annoncés qu’au cours de la semaine dernière, soit après presque 15 jours de retard. 
Voici donc la traduction intégrale de ce communiqué de presse.
« Le bureau central de la Fédération démocratique du travail a tenu une réunion à Rabat pour débattre des résultats des élections professionnelles ayant eu lieu entre le 1er et le 10 juin 2015.
Tout en prenant acte des détails de la plus grande et de la plus flagrante opération de fraude électorale au Maroc depuis 1996, le bureau central considère que les résultats des élections professionnelles ne reflètent en aucun cas la réalité de l’action syndicale au Maroc. Autant nous sommes conscients du contexte de cette opération de fraude et de ses objectifs implicites et explicites et à leur tête la volonté de réduire au silence la voix libre de la FDT qui a mis à nu le marché de la paix sociale après avoir tranché avec les tenants de la rente syndicale et les marchands de la misère des salariés, autant le bureau central est fier des résultats de tous les membres de la FDT dans le secteur public et qui confirment l’implantation de la FDT comme option éclairée, imbue des valeurs de droit, de liberté et de démocratie au sein de la classe moyenne éclairée et porteuse du projet de changement réel qui se concrétisera sans doute sur les décombres des forces de régression et de réaction qui ont conspiré aujourd’hui avec ceux qu’elles ont critiqués hier pour tailler la carte électorale selon les désirs des véritables démons et crocodiles qui asservissent les salariés, leur imposent l’appartenance syndicale en fonction de leurs intérêts politiques et financiers.
La FDT a été la première à mettre en garde contre les lacunes de la loi régissant les élections électorales, permettant que ces échéances soient sujettes à la manipulation notamment dans le secteur privé. Mais nos revendications n’ont pas été prises en compte avec la connivence de la plupart des parties comme s’il y avait un accord tacite sur le processus et ses  résultats. Après avoir exprimé notre opinion, le gouvernement a réduit le nombre de délégués dans le secteur de la justice qui est le secteur fédéral par excellence, réalité confirmée par les élections. En revanche, il a gonflé le nombre de délégués dans le secteur des collectivités locales qui constitue un réservoir électoral permettant de manipuler les cartes électorales dans le champ syndical. Cela constitue une violation des engagements du gouvernement qui n’a pas daigné revenir sur cette violation en dépit des contacts avec les ministres membres de la commission chargée des élections et en dépit de la plainte déposée dans ce sens. Et malgré tout cela, les résultats dans le secteur public ont confirmé que la FDT, en dépit des tentatives des ennemis de la fragiliser, de créer une dualité organisationnelle en son sein et d’intervenir dans ses affaires internes, reste un syndicat fort en occupant la première place dans plusieurs secteurs, ce qui a poussé ceux qui sont inquiétés par  la nouvelle ligne de la FDT, à intervenir d’une manière flagrante dans les élections des délégués des personnels pour tailler une carte sur mesure et nous constatons dans ce sens ce qui suit :
1- Les élections n’ont pas eu lieu dans plusieurs établissements productifs dont  les patrons se sont employés à dresser de faux PV avec les noms des délégués des salariés  et leur appartenance syndicale voulue.
2- Certains fonctionnaires du ministère de l’Emploi n’ont pas  hésité à ajouter l’appartenance syndicale dans les PV des élections dans lesquelles ont participé des  délégués indépendants, selon les directives données.
3- De hauts responsables syndicaux  apparentés à la majorité gouvernementale se sont rendus au siège du ministère de l’Emploi lors du dépouillement  des bulletins de même que cette opération a été prolongée chaque fois qu’un responsable desdits syndicats visite les lieux.
4- L’annonce des résultats concernant le secteur privé  a connu un retard sans précédent et certains responsables des régions ont été contraints de  prendre contact  avec certains syndicats pour refaire entièrement  des PV qui ont été annulés.
5- Les travaux de la commission  nationale des élections ont été gelés  et  les syndicats ont été exclus des commissions locales et centrales chargées de recueillir  les résultats.
Tout en prenant acte de ce crime à l’encontre de la démocratie qui anéantit tous les espoirs permis par la Constitution 2001, le bureau central exprime son rejet des résultats des élections professionnelles dans le secteur privé, demande l’ouverture d’une enquête  indépendante et transparente et la révision des lois régissant ces élections. 
Le bureau central confirme également son engagement  à défendre les droits des salariés et la détermination de la FDT à  faire avorter tous les complots  visant la classe ouvrière marocaine  et toutes les mesures d’appauvrissement systématique des salariés et de l’ensemble du peuple marocain.
La FDT qui, à travers ces élections professionnelles, vient de rompre définitivement  avec les mercenaires de l’action syndicale  exclus après le IVème Congrès de la Centrale, demeure  fidèle aux valeurs et principes œuvrant pour la refondation d’une alternative syndicale.
La FDT est résolue à mener une réflexion de critique et d’autocritique  à même de conforter  la Centrale  et de développer ses méthodes d’action,  l’objectif étant de libérer la classe ouvrière de la mainmise des fraudeurs et de tous ceux qui n’hésitent pas à exploiter la misère des ouvriers.

Lundi 29 Juin 2015

Lu 1290 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs