Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FDT prône un nouveau régime fiscal pour les salariés


Pour Daidaa, les employés font l’objet d’une double imposition



La FDT prône un nouveau régime fiscal pour les salariés
Le groupe parlementaire de la FDT à la Chambre des conseillers a organisé hier un séminaire sur la réforme du régime fiscal.
Selon Mohamed Daidaa, président du groupe fédéral, l’objectif de ce séminaire est de discuter de la problématique du régime fiscal et de l’injustice fiscale dont souffrent les salariés. Ces derniers font l’objet d’une double imposition. Ils sont soumis à l’impôt sur le salaire retenu à la source et paient indirectement d’autres impôts dont la TVA. Ce qui explique que la pression fiscale sur les salariés atteint presque 24 %, et que 73 % du revenu fiscal provient de l’impôt sur le revenu des salariés.
D’après Daidaa, le groupe fédéral à la Chambre des conseillers a à maintes reprises proposé que les salariés, à l’instar des entreprises, déclarent eux-mêmes leurs revenus au lieu d’être soumis au système de retenue à la source.
« L’on sait que la majorité des salariés dépensent beaucoup d’argent dans le logement, l’éducation de leurs enfants dans les écoles privées, des crédits, etc. Il est donc tout à fait logique de leur appliquer la même procédure que les  entreprises, c’est-à-dire que leurs charges soient déductibles de l’impôt sur les revenus».
Est-ce que ce projet est réalisable ? La réponse de Mohamed Daidaa est catégorique : « Pourquoi pas ? Persévérer dans le régime actuel est injuste pour les salariés, c’est pourquoi nous voulons revoir ce régime en vue de mettre en place un régime
équitable ».
Le groupe fédéral veut également évoquer la problématique des secteurs qui sont exonérés d’impôt comme le secteur agricole, l’immobilier, etc. « Par exemple, en 2012, le secteur immobilier a bénéficié de 8 milliards de dirhams sous forme d’exonérations d’impôt. Ce qui explique que notre régime est injuste».
Pour rappel, le ministère de l’Economie et des Finances  organisera en avril prochain un débat national sur la réforme du régime fiscal.

Mourad Tabet
Vendredi 8 Février 2013

Lu 1952 fois


1.Posté par Magid le 09/02/2013 02:39
Malheureusement on ne pas compter sur l'honnêteté de la majorité des salariés marocains pour déclarer leur revenu en toute transparence d'autant plus que beaucoup d'entre eux ont des salaires modestes et seraient tentés de minimiser leur déclaration. Benkiran n'a pas eu le courage de s"attaquer à la corruption et à l'imposition des plus riches ou alors a t'on éssayé de l'en dissuader. En ce qui concerne les sociétés qui manipulent leurs bilans pour être constamment déficitaires afin de pas payer d'impôt; Pourquoi ne pas faire dissoudre purement et simplement les sociétés qui déclarent par exmples quatres années de suite des déficites fiscaux? En effet ces sociétés seraient économiquement non rentables et ne devraient plus exister pour éviter la cascade de faillite provoqué par le non paiement de créances du aux autres sociétés.Il s'agirait d'un bon moyen de dissuasion afin que les sociétés ne recourent plus à cette" fraude fiscale."

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs