Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FDT et la CDT s’élèvent contre la répression des libertés syndicales


L’absence de dialogue réel caractérise l’action gouvernementale



La FDT et la CDT s’élèvent contre la répression des libertés syndicales
Pour qu’il y ait un dialogue digne et responsable, il faut que chacune des deux parties au dialogue soit animée de bonnes intentions. Or, si le dialogue social est biaisé, c’est parce que cela ne semble pas être le cas pour le gouvernement Benkirane. Preuve est ses prises de décisions unilatérales.  C’est ce que dénoncent vigoureusement la FDT et la CDT à l’issue de leur rencontre tenue mercredi au siège de cette dernière à Casablanca et qui s’inscrit dans le cadre des réunions périodiques entre les deux centrales.
Les responsables des deux centrales ont saisi cette occasion pour attirer l’attention du gouvernement et de l’Etat sur les dangers et les répercussions découlant de l’offensive antisociale, la répression contre les libertés syndicales qui continuent d’être malmenées et l’absence d’un dialogue responsable et sérieux.
Devant  l’attitude du gouvernement qui a réussi  à faire des réunions du dialogue social des séances d’écoute   et sa volonté de gagner plus de temps et de tergiverser pour répondre aux revendications  de la classe ouvrière, les deux centrales estiment que pour parvenir à asseoir les bases d’un vrai dialogue avec les partenaires sociaux,  l’Exécutif se doit de changer de comportement dans le traitement des dossiers de la classe ouvrière.
Ce gouvernement qui persiste à aller de l’avant dans sa politique antisociale, commence à vouloir traiter des dossiers graves et dont la répercutions sera catastrophique sur la situation des marocains en général et des classes laborieuses en particulier. Parmi ces dossiers figurent, la caisse de compensations, les régimes de retraite et les lois relatives aux  syndicats et à la grève. Face à cette politique antisociale, les deux syndicats ont réitéré leur volonté de défendre les acquis, la dignité et les droits de la classe ouvrière.

Libé
Jeudi 28 Février 2013

Lu 370 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs