Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FAO et l’OIT de concert pour lutter contre le travail des mineurs dans l’agriculture


Au Maroc, la question de l’âge minimal d’accès à l’emploi pose toujours problème



La FAO et l’Organisation internationale du travail (OIT) ont décidé d’unir leurs efforts en lançant un nouveau cours de formation en ligne destiné aux professionnels du secteur agricole, dans l’objectif de lutter contre le travail des enfants dans ce secteur.
Selon un communiqué de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture ((FAO) parvenu à Libé, l’on souligne, en effet, que ce cours, destiné aux décideurs en matière de politique agricole, aux concepteurs de programmes, aux responsables de leur mise en œuvre, aux chercheurs et statisticiens, vise à garantir l’inclusion de mesures pour combattre le travail des enfants dans les programmes de développement agricole et rural, particulièrement ceux ciblant les petits exploitants agricoles disposant de faibles revenus.
Et de faire savoir que ce cours, cofinancé par les Pays-Bas, sera disponible en anglais, en français et en espagnol notant que cette nouvelle initiative, lancée à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants célébrée hier 12 juin, porte sur diverses activités en lien, entre autres avec le bétail, la foresterie, la pêche et l’aquaculture.
A l’échelle mondiale, près de 60% de l’ensemble des enfants actifs, soit presque 100 millions de filles et de garçons, travaillent dans le secteur agricole, souligne la même source, mettant en exergue, à ce titre, que parmi les pires formes de travail des enfants, figurent les travaux dangereux susceptibles de nuire à leur santé et à leur sécurité.
En outre, les deux organisations tiennent à préciser que toute participation des enfants aux travaux agricoles n’est pas automatiquement considérée comme travail des enfants faisant observer que certains actes peuvent d’ailleurs leur être bénéfiques et les aider à acquérir des connaissances et à développer des aptitudes qui leur serviront dans le futur. Pour rappel, le dernier rapport de la Commission d’experts pour l’application des conventions et normes internationales du travail soumis aux participants à l’occasion des travaux de la 105ème session de la Conférence internationale du travail tenue du 29 mai au 11 juin courant à Genève, avait tancé le Maroc faisant ressortir que sur environ 372.000 enfants actifs, 87% d’entre eux travaillaient dans l’agriculture en milieu rural. 
 

Meys.Be
Lundi 13 Juin 2016

Lu 956 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs