Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Côte d’Ivoire à l’honneur du Festival Cinéma et Migrations


Un hommage posthume sera rendu à Mohamed Gsaib et Abdellah El Mesbahi






La 13e édition propose une 
programmation éclectique avec 
des œuvres cinématographiques 
provenant de plusieurs pays du 
continent et d’ailleurs, notamment 
d’Algérie, Tunisie, Palestine, 
Belgique, Ecosse, Espagne, 
France et Pays-Bas. 

La 13e édition du Festival Cinéma et Migrations d'Agadir se tiendra du 15 au 19 novembre avec la Côte d’Ivoire à l’honneur, indique lundi un communiqué des organisateurs.
Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le festival propose une programmation éclectique avec des œuvres cinématographiques provenant d’autres pays du continent et d’ailleurs, notamment d’Algérie, Tunisie, Palestine, Belgique, Ecosse, Espagne, France et Pays-Bas.
Organisée par l’Association "L’initiative culturelle" en collaboration avec le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME), cette manifestation cinématographique, désormais au chapitre des évènements majeurs du calendrier culturel national, propose cette année un focus sur le cinéma ivoirien.
Une série de films ivoiriens seront projetés durant le festival, dont le jury pour la compétition officielle des longs métrages est présidé par le cinéaste et réalisateur ivoirien Kramo-Lanciné Fadika, ajoute le communiqué.
"L’édition 2016 met à l’honneur la Côte d’Ivoire, un choix motivé par la qualité du cinéma et des artistes ivoiriens ainsi que par les liens solides d’amitié historiques et de coopération étroite liant nos deux pays", indique le président de l’Association "L’initiative culturelle", Driss Moubarik.
De son côté, le secrétaire général du CCME, Abdellah Boussouf,  assure vouloir "faire de cette édition un espace pour favoriser les rencontres et les échanges entre les hommes du cinéma, les médias et le grand public du Maroc, de la Côte d’Ivoire et au-delà avec le reste de notre continent africain".
Outre la compétition officielle pour les longs métrages, une autre sélection pour les courts métrages est au programme, dont le jury est présidé cette année par l’acteur et réalisateur Nabil Ben Yadir, souligne-t-on de même source.
Une dizaine de réalisateurs seront de la partie pour présenter leurs films et échanger avec le public.
Fidèle à ses traditions de rencontre et d’échange sur la thématique de l’immigration, le festival prévoit, par ailleurs, deux conférences dans le cadre de "L’Arganier à Palabre".
Initiées par le CCME en partenariat avec l’Université Ibn Zohr, ces conférences seront animées par des experts et chercheurs de différents horizons.
La première table ronde porte sur le thème "Médias et image du migrant africain en Afrique et dans les pays d’installation" et la seconde autour de "La migration africaine: une richesse pour le continent".
Un coup de cœur est prévu pour l’artiste-peintre franco-marocaine Rahma Hajji-Azzouz qui a livré, à travers ses œuvres, un récit pictural de son immigration, des douleurs de la séparation, de l’exil, de la difficulté de s’émanciper et vivre sa vie de femme, ajoute le communiqué.
En partenariat avec la commune urbaine d’Agadir et la région Souss-Massa, une caravane cinématographique sillonnera plusieurs quartiers avec à l’affiche trois films de l’acteur et réalisateur marocain Abdellah Ferkouss. Les festivaliers auront l’occasion de suivre ces projections et d’échanger avec les acteurs qui y ont tenu les premiers rôles. 
Le Festival ne déroge pas à la règle et, comme tous les ans, il honore la créativité des artistes sur laquelle repose le prestige du festival, des femmes et des hommes qui ont marqué le cinéma par leur talent remarquable.
Cette année, un hommage sera rendu à l’acteur maroco-italien El Bachir Ouakin, à l’actrice amazighe Fatima Bouchane, ainsi qu’au célèbre désigner américain Rod Dyer.
En signe de reconnaissance de leur immense contribution au cinéma et à la télévision, le Festival "Cinéma et Migrations" rendra également un hommage posthume à deux grandes pointures de la télévision et du cinéma au Maroc, qui nous ont quittés cette année : Mohamed Gsaib et Abdellah El Mesbahi.

Libé
Mercredi 2 Novembre 2016

Lu 877 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs