Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Corée du Nord veut lancer de nouveaux satellites




Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a de nouveau défié la communauté internationale en exhortant ses scientifiques à lancer d'autres satellites, une semaine après le tir d'une fusée qui a été condamné par les capitales étrangères.
 Lors d'un banquet organisé pour féliciter les chercheurs, techniciens et responsables du programme spatial nord-coréen pour le tir du 7 février, Kim a observé que cette mission était intervenue "dans une période complexe où les forces hostiles sont plus enragées que jamais pour étrangler" le Nord, rapporte lundi l'agence officielle KCNA.
 Un mois après avoir procédé à son quatrième essai nucléaire, unanimement condamné par la communauté internationale, la Corée du Nord s'est de nouveau attiré les foudres des capitales étrangères pour avoir lancé un satellite Kwangmyongsong-4.
 Ce tir est considéré comme un essai déguisé de missile balistique, en violation de multiples résolutions de l'ONU.
 Le leader nord-coréen a affirmé que la réussite de ce lancement avait été possible du fait de la "confiance absolue" de l'équipe dans le parti au pouvoir, et ajouté que la sueur des scientifiques avait été le principal carburant de la fusée.
 Il a encouragé les employés du programme spatial nord-coréen à utiliser ce succès comme un tremplin "vers des objectifs plus élevés et à lancer ainsi plus de satellites".
 La fusée à trois étages tirée le 7 février par Pyongyang a bien placé un objet en orbite, selon un responsable du ministère sud-coréen de la Défense. Mais il n'est pas encore confirmé qu'il s'agit d'un satellite qui fonctionne.
 Washington, Séoul et Tokyo sont à la pointe des efforts diplomatiques pour obtenir du Conseil de sécurité un durcissement des sanctions contre Pyongyang.
Pour sa part,  un parlementaire sud-coréen de premier plan, membre du parti au pouvoir, a réclamé lundi que Séoul soit doté d'une force de dissuasion nucléaire face à la menace croissante représentée par les programmes nucléaire et balistique nord-coréens.
 Les Sud-Coréens favorables à ce que la Corée du Sud dispose de l'arme nucléaire sont minoritaires mais leur nombre augmente à chaque essai nucléaire nord-coréen.
 Les Etats-Unis ont retiré leurs armes nucléaires tactiques de la Corée du Sud fin 1991 mais le territoire sud-coréen reste protégé par le parapluie nucléaire américain.
 Après le quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier et le tir par Pyongyang d'une fusée à longue portée le 7 février, Won Yoo-Cheol, chef de file à l'Assemblée nationale du parti Saenuri au pouvoir, a estimé qu'il était temps que ces armements soient redéployés ou que la Corée du Sud se dote des siens propres.
 "On ne peut pas emprunter un parapluie à son voisin à chaque fois qu'il pleut. On doit se procurer un imperméable et le mettre soi-même", a-t-il dit dans un discours devant l'Assemblée, cité par l'agence sud-coréenne Yonhap.
 La Corée du Sud est l'un des 190 signataires du Traité de non-prolifération, auquel la Corée du Nord a tourné le dos en 2003.
 Washington n'a jamais été favorable à un élargissement du club des nations dotées de l'arme nucléaire.
 Pour rassurer son allié, l'armée de l'air américaine avait ordonné un survol de la Corée du Sud par un bombardier lourd B52 capable de transporter des armes nucléaires peu après le dernier essai nucléaire de la Corée du Nord.

Mardi 16 Février 2016

Lu 191 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs