Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Commune urbaine de Tétouan prend des mesures pour la collecte des ordures : Vers la rupture du contrat avec Tecmed




Au sixième jour de la grève des employés de la société Tecmed Maroc, délégataire en charge de la collecte et le traitement des déchets ménagers, la Commune urbaine de Tétouan envisage des mesures qui tendent vers la rupture du contrat avec cette société qui n'arrive pas à trouver un accord avec ses employés, d'où les grèves répétitives qui ont un impact négatif sur la santé de la population et l'environnement.
Le président de la commune a indiqué, lors d'une conférence mardi, qu'en raison de cette situation, le bureau de la commune a décidé, après des réunions avec les services techniques, financiers et juridiques de la commune et du comité de suivi, de mettre en œuvre les dispositions du cahier des charges, en imposant une délégation provisoire.
Cette solution a été proposée aux représentants de ladite société qui, selon le maire de la ville, lui a opposé une fin de non recevoir, ce qui a poussé la commune à élaborer un plan d'action afin d'intervenir de manière urgente et directe dans les endroits vitaux de la ville pour la collecte des ordures qui ne cessent de s'entasser au grand désarroi de la population.
La Commune, a encore précisé son président, a également décidé de prendre les mesures qui s'imposent dans la perspective de la rupture du contrat avec Tecmed, en cas de la persistance de cette situation, et de recourir de nouveau aux appels d'offres pour la gestion de ce service. Les grèves répétitives du personnel de Tecmed, qui réclame des augmentations de salaires et autres indemnités, ont obligé la commune à adopter, en octobre dernier, la révision globale du contrat liant la ville à cette société espagnole depuis le 1er août 2007.
La révision du contrat par la commune prend en considération et en priorité, le volet social, avait indiqué le maire, précisant que le montant déboursé annuellement à la collecte des ordures et au nettoiement des espaces et artères publics s'élève à plus de 41 millions de DH, un lourd fardeau pour le budget de la ville.

MAP
Jeudi 22 Décembre 2011

Lu 859 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs