Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Chine ambitionne de faire du Maroc une base de développement en direction de l’Afrique

Création d’un fonds d’investissement sino-marocain d’une taille cible d’un milliard de dollars




La Chine ambitionne de faire du Maroc une base de développement en direction de l'Afrique, avec en premier lieu la réalisation d'une cité industrielle à 10 milliards USD près de Tanger, indique l’Agence d’information internationale Ecofin.
"La région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma se prépare à de grands changements dans les années à venir", a souligné l’agence basée à Genève, précisant que l’empire du Milieu prévoit d’y développer des activités industrielles et commerciales dans des secteurs clés comme le textile, l’automobile ou l’aéronautique. Ecofin met l’accent sur le caractère stratégique du projet de ville industrielle sur 1.000 hectares, puis sur 2.000 ha dans un second temps, lancé par le groupe chinois Haite, un chantier qui devrait générer jusqu’à 300.000 emplois. Ce méga-investissement devrait permettre à de nombreuses entreprises chinoises de s’installer dans le Royaume pour produire et vendre à l’international, notamment en Afrique, ajoute-t-on. Dans cette perspective, rappelle-t-on, le groupe chinois Haite a convenu avec Morocco-China International et BMCE Bank of Africa de la création d’un fonds d’investissement sino-marocain d’une taille cible d’un milliard de dollars. Citant le ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, l’agence relève qu’à travers son nouveau modèle économique de soutien à la demande intérieure, la Chine est en train de perdre de son attractivité et se trouve obligée de renforcer sa compétitivité auprès des pays émergents. Le Maroc et la Chine ont signé 15 conventions dans le cadre du partenariat stratégique scellé entre les deux pays à l’occasion de la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI le mois dernier dans ce pays. Cette dynamique dans la coopération bilatérale est tournée vers des secteurs à fort potentiel de création d’emplois et de valeur ajoutée, tels que l’automobile, le textile et l’aéronautique, mais aussi l’électroménager et la logistique. L’objectif est de baliser le terrain aux entreprises chinoises afin qu'elles s'implantent davantage dans le Royaume et en Afrique. Il s’agit notamment d’un accord de SWAP de devises entre les Banques centrales des deux pays, un mémorandum d’entente sur l’exemption de certaines catégories de visas, un autre pour le renforcement de la coopération dans le secteur de la construction d’infrastructures, ainsi qu’un programme d’application de l’accord de coopération culturelle 2016-2020.

Mercredi 22 Juin 2016

Lu 1605 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs