Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Chabiba ittihadia au congrès de l'Union internationale des mouvements des jeunesses socialistes




La Chabiba ittihadia au congrès de l'Union internationale des mouvements des jeunesses socialistes
Une délégation de la Jeunesse ittihadia a pris part aux travaux du XXIXème Congrès de l'Union internationale des mouvements des jeunesses socialistes et sociaux-démocrates (IUSY) qui s’est tenu les 20, 21 et 23 avril dernier à Asuncion au Paraguay. Aux côtés de Kamal Hachoumi qui a conduit la délégation, il y avait aussi Ikram Aafi et Soumya Salym, membres du Bureau national de la Chabiba.
Ce congrès qui avait pour thème «Le monde égal est possible» avait pour objectif l’élection d’un nouveau présidium pour les années à venir et l’élaboration d’un nouvel agenda politique à travers l’adoption d’un nouveau Manifeste «Politique Global».
La délégation de la Jeunesse ittihadia, quoique restreinte, a pu participer activement à deux commissions thématiques, à savoir celles du Manifeste global et des statuts.  Kamal Hachoumy, en militant vigilant,  a fait avorter toutes les tentatives  des délégations de l’Afrique du Sud, de la Suède et du Polisario, connus pour leur hostilité à notre intégrité territoriale, et  l’a fait savoir d’ailleurs à la présidence.
Concernant la résolution sur le Sahara marocain, le chef de la délégation a exprimé lors de son intervention devant l’assistance avec force le refus de cette résolution par la Jeunesse ittihadia et l’USFP.
«En tant que socialistes, nous avons toujours milité pour l’unité et l’intégrité territoriale. Le Maroc a proposé un projet d’autonomie élargi pour permettre aux populations des provinces du Sahara marocain de gérer directement les différents aspects économiques, financiers et juridiques».
Evoquant la situation des droits de l’Homme au Sahara , l’intervenant a invité les responsables de la UISY et ses instances à visiter le Royaume pour pouvoir s’enquérir de la réalité de la situation des droits de l’Homme et du niveau de sécurité et de développement économique et social. De même qu’une invitation leur a été adressée  à se rendre dans les camps de Tindouf pour constater de visu les violations au quotidien des droits élémentaires dont le droit à s’exprimer librement.
Le Maroc vit des changements très importants et profonds dans le domaine de la démocratie et des droits de l’Homme dont l’adoption  d’une nouvelle Constitution, a-t-il ajouté.Pour ce qui du court métrage projeté sur le Sahara, Kamal Hachoumy  a tenu à attirer l’attention sur le caractère trompeur et les contre-vérités véhiculées par cette vidéo montrant une intervention des forces publiques contre les diplômés chômeurs qui a eu lieu  à Rabat comme si elle s’était déroulée à Laâyoune. «En tant que socialistes et démocrates nous sommes et nous serons toujours pour le droit à manifester pacifiquement», a-t-il indiqué
Par ailleurs,  la délégation marocaine a vigoureusement protesté  contre l’ajout du nom d’un membre de la délégation du Polisario aux deux candidats africains mentionnés sur la liste des candidatures officielles aux élections du nouveau présidium.  
A la fin du congrès de l’IUSY, la délégation marocaine a recommandé la  désignation d’une commission de la jeunesse du parti pour assurer le suivi des différents travaux de l’IUSY, accorder plus d’importance à la coopération internationale et à la diplomatie parallèle qui peuvent être menées par la Jeunesse Ittihadia, contacter et débattre avec les délégations qui ont voté pour la résolution contre l’unité territoriale du Maroc, notamment nos collègues du MJS français qui ont refusé d’expliquer leur position inattendue. Enfin, ils comptent  protester officiellement auprès de l’UISY contre la les manœuvres orchestrées pour élire le représentant du «Polisario».
En marge des travaux, la délégation marocaine de la Chabiba a eu des réunions avec plusieurs délégations pour débattre de la possibilité d’échange de visites et de coordination sur des dossiers communs notamment concernant le Sahara Marocain, les changements politiques et les réformes constitutionnelles que connaît le Maroc et le rôle et l’action militante de la Jeunesse Ittihadia et de l’USFP.

L.B
Samedi 12 Mai 2012

Lu 1032 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs