Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Chabiba ittihadia appelle l’ensemble des militantes et militants à serrer les rangs derrière leur parti




Le Bureau national de la Jeunesse Ittihadia a tenu, dimanche 11 octobre courant, sa réunion périodique au siège du parti à Rabat  juste après la rencontre qu’il a eue avec les membres du Bureau politique de l’USFP.  Au cours de cette rencontre qui  a connu l’examen de plusieurs questions politiques et organisationnelles, les membres du Bureau national de la Chabiba ont été unanimes à qualifier d’inquiétante la situation interne  au sein de l’USFP et  de la Jeunesse Ittihadia, laquelle nécessite une grande vigilance que ce soit au niveau du diagnostic  ou de la prise de mesures à même de rectifier le tir. Cette situation exige également la mobilisation et l’adhésion totale des  militantes et militants chacun à partir de sa position afin de parvenir à les faire participer au débat  concernant la situation de leur parti et leur permettre de faire des propositions et d’exprimer librement leurs idées.
Suite à ce débat, le Bureau national de la Jeunesse Ittihadia a discuté de plusieurs questions en prenant compte du contexte politique général  marqué par :
Au niveau de la question
nationale :
- La préservation  et la défense de notre intégrité territoriale  qui a nécessité de grands sacrifices, financiers et humains,  de la part de notre peuple. Cela exige  l’intensification et la mobilisation  populaire et officielle  en vue de faire face aux éventuels dangers et la participation  des masses populaires  aux différents développements que connaît la question de notre intégrité territoriale, et ce pour qu’elle soit assurément  une question de libération nationale intéressant l’ensemble du peuple marocain.  Il est inadmissible, aujourd’hui au moment où nous parlions d’une nouvelle ère, que le dossier du Sahara marocain soit  monopolisé par une quelconque partie, quelle que soit sa position dans les rouages de l’Etat, particulièrement  après la série d’erreurs  commises par la diplomatie marocaine dans le traitement  de cette question marquée par une politique de riposte et d’improvisation et l’absence de l’esprit d’initiative.
Au niveau international :
-La poursuite des attaques de l’alliance incontestable de l’impérialisme mondial  et des régimes rétrogrades arabes contre la volonté des peuples  qui aspirent à la liberté et la démocratie, et ce dans un climat marqué par des tensions internes que connaissent certains pays arabes sous forme de conflits confessionnels artificiels en faveur du lobby sioniste et ses affidés face à la résistance arabe.
-La poursuite de la mainmise et de l’autoritarisme de certains pays qui se considèrent comme de grandes puissances, et ce à travers des projets  qui visent à imposer une hégémonie politique via une hégémonie  économique  consistant en l’intervention des institutions financières  soumises au pouvoir  du capitalisme international dans les politiques économiques des pays ou à travers l’intervention militaire sous couvert de l’exportation de la démocratie et des droits de l’Homme.   
Au niveau national :
La montée du mouvement despotique et le retour de la volonté de mainmise sur  le champ politique national d’une façon plus affreuse que durant les années de plomb à travers le soutien à des partis exploitant la religion qui constitue le credo de tous les Marocains et  la création de nouveaux mécanismes consistant à falsifier les processus électoraux à travers la légitimation de l’utilisation de l’argent, l’orientation des électeurs et la fabrication de cartes électorales pour favoriser l’alliance de la droite religieuse et de la droite makhzénienne.
La poursuite par le gouvernement  de sa politique portant atteinte au pouvoir d’achat des citoyens et de sa tendance à s’identifier aux orientations de régression  à dessein de préserver la position de ses composantes partisanes et leurs intérêts politiques au détriment de ceux de la Nation aspirant au progrès et au développement.
Au niveau du parti :
La réalité du parti se caractérise aujourd’hui par la confusion, ce qui a affecté le moral des militants et les a conduits à perdre confiance dans leur parti. Cela n’est que le résultat  de plus d’une décennie d’accumulations et de décisions partisanes politiques et organisationnelles. C’est un résultat normal de la manière avec laquelle les Ittihadis ont abordé les changements de leur parti. Cette approche était régie par une faible culture organisationnelle n’ayant pas pu assimiler les nouveautés organisationnelles introduites par le IXème Congrès du parti, ce qui a conduit à des conflits personnalisés et nui à l’image du parti auprès de l’opinion publique en donnant aux ennemis du parti l’occasion idoine d’accentuer les dissensions entre les Ittihadis et de dénaturer la nature du conflit au sein du parti basé essentiellement sur la différence de points de vue en ce qui concerne la conception de la démocratie interne, tout en instrumentalisant des porte-voix  rémunérés qui occupent une place importante dans le champ médiatique national.
Les militants de la Chabiba Ittihadia subissent encore les répercussions des années d’immobilisme. Cette situation ne l’a pas seulement privée de jouer pleinement son rôle, pis encore, elle a constitué un danger réel pour sa pérennité,. Les militants n’ont pas non plus assimilé l’ensemble des changements que la jeunesse marocaine a connus, n’ont pas été libérés des mentalités militantes toujours otages d’un passé glorieux lié à la nature de la situation politique et partisane de l’époque, et n’ont pas pu créer des espaces internes pour réfléchir sur les mécanismes de luttes nouvelles qui sont à même de permettre à la Chabiba de jouer ses rôles essentielles consistant principalement en la formation, l’encadrement et la lutte pour la démocratie.
Tenant compte de tout qui a précédé, le Bureau national de la Chabiba  ittihadia annonce à l’opinion publique :
1- La Chabiba appelle à dévoiler toute la vérité  sur la disparation et l’assassinat du martyr Mehdi Ben Barka, et à poursuivre toutes les personnes encore en vie et impliquées dans ce crime politique abominable dont la responsabilité incombe au régime de Hassan II. Elle appelle également tous les militants à faire du 50ème anniversaire de la disparition du martyr une journée de la fidélité.
2- La Chabiba continuera, par principe, d’appuyer toutes les causes justes de libération à leur tête la cause palestinienne et la question du Sahara marocain et de soutenir toutes les forces de résistance arabes et islamiques.
3- Elle met en garde contre la persistance des pays développés à appliquer une politique de domination globale, ce qui conduira inévitablement à l’apparition de  mouvements hostiles à cette politique et dont les tactiques sont difficiles à prévoir, ce qui constitue un danger pour la paix mondiale.
4- Elle considère que la méthode efficiente pour convaincre les pays à soutenir le Maroc pour préserver son intégrité territoriale est celle d’adopter la démocratie de façon inconditionnelle  et de s’orienter de manière sérieuse vers l’instauration d’une véritable monarchie parlementaire peu coûteuse.
5- Elle appelle à l’ouverture d’un dialogue au sein du parti sur la question nationale, en se basant sur le référentiel et l’identité du parti, ainsi que sur le droit international, tout en prenant ses distances par rapport à la version officielle dans sa forme altérée, suite aux interventions d’acteurs anonymes qui prônent l’approche sécuritaire.
6- Elle confirme que l’état des lieux de l’USFP concerne l’ensemble des Ittihadies et Ittihadis et elle n’a pas besoin de recevoir de leçons de quiconque, quels que soient sa place et son pouvoir dans ce pays.
7- Elle met en garde contre le paysage politique et partisan qui connaît aujourd’hui  le retour en force du nouveau FDIC qui aspire à anéantir, en compagnie de la droite religieuse représentée par le parti majoritaire, les acquis démocratiques réalisés grâce au militantisme du mouvement ittihadi et de la gauche progressiste.
8- Elle appelle l’ensemble des militantes et militants à faire preuve d’un esprit critique objectif, de se serrer les rangs derrière leur parti et d’orienter le débat juste fondé sur le diagnostic objectif loin de toute personnalisation. Un débat fondé également sur la confiance mutuelle, sur les perspectives d’avenir en vue d’apporter des réponses appropriées à la pérennité du parti, en tant que l’un des principaux piliers du Mouvement national et de libération populaire contre les orientations des affidés d’une 5ème colonne qui entend édifier un Maroc dénaturé et reniant son histoire et les sacrifices de ses hommes.
9- Elle déclare son adhésion immédiate à l’opérationnalisation du rôle de la Jeunesse ittihadia à travers des rencontres d’organisation, de rayonnement et de formation sectorielle, conformément à un programme approuvé par la Commission centrale lors de sa deuxième session du mois de Ramadan.
10- Elle dénonce le comportement irresponsable du ministère des Habous  et des Affaires islamiques concernant les pèlerins marocains, victimes des  évènements de Mina.

Mardi 13 Octobre 2015

Lu 1132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs