Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Caisse centrale de garantie jette son dévolu sur les TPME


Le volume des crédits a enregistré une hausse de 44 % à fin octobre 2014



La Caisse centrale de garantie  jette son dévolu sur les TPME


Les Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) contractent de plus en plus des crédits garantis par la Caisse centrale de garantie (CCG). En effet, selon un communiqué de cette dernière, le volume des crédits a enregistré une hausse de 44 % à fin octobre 2014 pour atteindre le montant de 5,2 milliards de dirhams (MMDH) contre près de 3,6 MMDH durant la même période en 2013. 
Les TPME bénéficiaires sont au nombre de 2.419, ajoute-t-on avant de souligner que ces crédits ont permis notamment de générer des investissements d'une enveloppe globale de 2,3 MMDH ainsi que la création de plus de 5.000 emplois directs. 
Quant à la répartition sectorielle des crédits garantis en faveur de ces TPME durant les dix premiers mois de cette année, elle montre, a-t-on indiqué, que la plupart des secteurs de l'économie en ont bénéficié. Ainsi, le secteur industriel arrive en tête avec 30 %, suivi du commerce (27 %) et du BTP (19 %). 
Il est à signaler, en outre, que le total des engagements de garantie pris par la CCG à ce titre a atteint 2,8 MMDH contre 1,9 MMDH durant la même période un an auparavant, soit une augmentation de 47%, a-t-on précisé. 
De fil en aiguille, la même source atteste que cette dynamique a été induite en partie par le fonctionnement des produits de garantie, en l’occurrence "Damane Exploitation", dédié au financement des besoins en fonds de roulement, "Damane Express" qui est, quant à lui, destiné au financement des TPE et également les produits dédiés à la garantie des crédits d'investissement, à savoir "Damane Dev" et "Damane Créa".
Dans la foulée, il a été mis en exergue dans le communiqué que les entreprises exportatrices ont bénéficié d'un volume de crédits garantis de l'ordre de 300 millions de dirhams (MDH) à travers les produits "Damane Export" et "Cautionnement des marchés à l'étranger".
Pour ce qui est de l'activité de cofinancement entre la CCG et les banques des projets d'investissement, il est à noter qu'un volume de 274 MDH de crédits bancaires a été mobilisé, permettant de cofinancer des projets d'investissements d'une enveloppe globale de près de 745 MDH au cours des 10 premiers mois de 2014. 
Concernant les engagements de la Caisse centrale en cofinancement, ils ont atteint, relève-t-on, les 172 MDH, soit une augmentation de 67 % par rapport à la même période de l'exercice précédent.
Tout ceci est bien beau ; toutefois, plusieurs experts avertis tirent la sonnette d’alarme par rapport à certains financements des PME et des TPME. En fait, ils sont certes conscients qu’à travers les différents produits de garantie mis à leur disposition, l’on a résolu une partie de leurs préoccupations majeures, cependant certaines restent tout de même «prises  à  la gorge». «D’aucuns ont constaté qu’une bonne partie de chefs d’entreprises préfèrent souvent se payer des voitures de luxe ou s’acheter des résidences secondaires plutôt que de réinvestir les bénéfices…Davantage consommateurs de fonds de roulement et autres, plusieurs d’entre eux optent pour la réduction de ressources humaines qualifiées et ne soucient guère de répondre aux critères, notamment de transparence et pourtant ils  n’ont pas de difficulté à se financer auprès des banques !», tonnent-ils.
Par ailleurs, sur le registre de l'activité de garantie des prêts en faveur des particuliers, il a été constaté qu’elle est également en progression. Ainsi, le montant des crédits bancaires garantis par le Fonds Damane Assakane (regroupant les produits FOGARIM et FOGALOGE) s'est élevé à 3,54 MMDH en hausse de 26% par rapport à la même période de l'année 2013. 
19.160 ménages, est-il annoncé, ont donc bénéficié de ces crédits garantis, soit une progression de 37% par rapport à la même période de l'exercice précédent. 
Aussi, durant les dix premiers mois de  2014, le FOGARIM, dédié à la garantie des prêts en faveur des ménages à revenu modeste, reste sur une tendance haussière. En effet, il a enregistré un montant de 2,32 MMDH de crédits garantis, soit une augmentation de 33% par rapport à la même période de l'année dernière. Ces crédits bancaires, a-t-on mis en relief, ont permis à 14.307 de bénéficier de l’accès au logement, soit une hausse de 38 %.
Durant cette même période, le FOGALOGE destiné à la classe moyenne a permis à 4.853 ménages d'accéder au logement pour un montant de crédits de 1,22 MMDH, en progression respectivement de 33 % et de 16 % par rapport à 2013.
S’agissant de la répartition régionale de Damane Assakane, la wilaya de Casablanca arrive en tête de liste suivie notamment de Tanger, Meknès, Témara et Fès.
 

Meyssoune Belmaza
Lundi 10 Novembre 2014

Lu 456 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs