Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CAN 2015 entre maintien et annulation

Le sort du tournoi décidé ce samedi




La CAN 2015 entre maintien et annulation
C’est aujourd’hui samedi que le Maroc devra rendre sa décision quant à l’organisation ou non des phases finales de la 30ème édition de la Coupe d’Afrique des nations. La CAF (Confédération africaine de football) avait donné, lundi, un ultimatum aux autorités marocaines pour faire savoir définitivement leur position, au moment où l’instance continentale avait déjà tranché le 2 de ce mois au cours de la réunion de son Comité exécutif à Alger qui a été unanime pour ce qui est du maintien du tournoi aux dates préétablies et ce, du 17 janvier au 8 février 2015.
Pour la partie marocaine, les avis divergent et certains parlent d’une éventuelle volte-face. Explicitement, la CAN serait organisée au Maroc à la période fixée par la CAF, mais sous conditions. D’aucuns avancent l’autre thèse, à savoir que le Maroc campera sur ses positions, se fondant sur la déclaration faite par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine, qui avait souligné, lundi dernier, qu’il va falloir maintenant trouver «un accord pour une situation de non accord». Cela veut dire que le Maroc ne reviendra pas sur sa décision de report et qu’il n’a jamais été question d’annulation du tournoi. Entre report et annulation, une sacrée différence qui permettra aux responsables marocains de s’en tirer à bon compte ou à porter un coup à la discipline.  
Si le Maroc parvient à dicter sa position de report, là il ne court aucun risque de sanction de la part de la CAF. Le scénario contraire, annulation s’entend, ce sera gain de cause pour la CAF qui pourra infliger au football national, clubs et sélections, quatre ans de suspension en plus d’amendes financières en guise de dommages et intérêts.
En attendant, la CAF devra recevoir la réponse marocaine ce samedi et prendra sa décision finale mardi prochain lors d’une réunion à son siège au Caire. Pour la Confédération africaine, le tournoi devra avoir lieu dans les temps impartis et certaines informations font état qu’au cas de refus du Maroc, la CAN 2015 serait organisée conjointement par le Nigeria et l’Angola qui avaient abrité respectivement les phases finales de la Coupe d’Afrique en 2000 et 2010. Si l’option de remplacer le Maroc n’est pas retenue, la compétition sera purement et simplement annulée.  Pour rappel, le Maroc avait fait, le 11 octobre dernier, une requête de report de la CAN 2015 basant sa demande sur des rapports de l’Organisation mondiale de la santé faisant état de la mort de quelque 5000 personnes à cause du virus Ebola. Et par mesure de précaution, le ministère de la Santé avait émis un communiqué dans lequel il appelle à «éviter les rassemblements où prennent part des pays touchés par le virus Ebola, et ce pour prévenir la propagation de ce virus». 

Mohamed Bouarab
Samedi 8 Novembre 2014

Lu 1999 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs