Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CAN 2012 arrive ce dimanche à son terme : Côte d’Ivoire-Zambie pour une finale “show”




La CAN 2012 arrive ce dimanche à son terme : Côte d’Ivoire-Zambie pour une finale “show”
Le rideau tombera en cette fin de semaine sur les péripéties de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations qui s’est déroulée conjointement au Gabon et en Guinée Equatoriale.
Place donc dimanche à partir de 19h30 GMT au stade de Libreville à la finale de cette CAN qui a tenu en haleine les passionnés du ballon rond aussi bien du continent que d’ailleurs. Une ultime manche qui aura pour acteurs la sélection ivoirienne, en super favori, et son homologue zambienne, un outsider décidé à vendre cher son scalpe.
Bien entendu, sur le papier, les faveurs des pronostics penchent du côté des amis de Didier Drogba qui n’ont pas trop fait dans les détails dans cette compétition, alignant cinq succès en autant de sorties, sans encaisser le moindre but.
En coach avisé, le sélectionneur ivoirien François Zhaoui a fait savoir que « la Zambie est une équipe jeune, très joueuse qui pratique un bon football. Ils vont de l’avant et posent problèmes à ceux qu’ils croisent. Cela va se jouer sur des détails mais ça va être une belle finale ».
Ce choc dominical constituera une occasion propice pour cette génération dorée de joueurs ivoiriens de décrocher le prestigieux trophée africain après avoir passé à côté de l’exploit lors de l’édition égyptienne en 2006.
Certes, la Côte d’Ivoire, lauréate de la CAN en 1992, part en favori mais la Zambie reste capable de renverser la tendance, surtout que cette finale à Libreville lui tient beaucoup à cœur. Les joueurs zambiens joueront à la mémoire de leurs prédécesseurs, victimes d’un crash aérien dans le ciel de la capitale gabonaise en 1993.
Mais il n’y a pas que le volet émotif qui poussera l’équipe zambienne à se donner à fond. Celle-ci a plus d’un tour dans son sac et entretient l’espoir de conserver cet élan victorieux, ajoutant à son copieux tableau de chasse, après le Ghana au stade des demi-finales, la redoutable formation ivoirienne. En tout cas, le sélectionneur zambien, Hervé Renard ne veut pas faire le boulot à moitié, affirmant dans une déclaration rapportée par l’AFP qu’ «on essaiera juste de finir l’aventure d’une manière extraordinaire.  Si nous perdons la finale, on aura des regrets toute notre vie. Si l’adversaire est meilleur et plus fort que nous, on l’acceptera, mais aucun adversaire ne peut être meilleur que nous dans ce tournoi». Et d’ajouter «on ne peut pas aller dans une finale en se disant qu’on est satisfait. Il faut la remporter».
A signaler que samedi à partir de 19h00 à Malabo, le Mali affrontera le Ghana pour le compte de la petite finale. Un match de classement pour la troisième place convoitée par les deux protagonistes qui ne voudraient pas terminer ce tournoi sur deux défaites de suite.

Lire également "Sport"

MOHAMED BOUARAB
Samedi 11 Février 2012

Lu 326 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs