Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La BCP fait flèche de tout bois

Le Groupe porte sur la SAMIR des crédits par décaissement de 1,9 milliard de DH, garantis à hauteur de 1,2 MMDH par des sûretés réelles…




Selon les résultats semestriels 2015 de la Banque Centrale Populaire (BCP), le Groupe a su tirer son épingle du jeu et ce, en dépit d'un environnement peu propice. C’est, en décodé, ce que la communication financière du groupe a fait ressortir signalant, dans ce cadre, que le résultat net part du groupe (RNPG) a augmenté de 9,3% sur les 6 premiers mois de l'année pour s'établir à 1,2 milliard de dirhams (MMDH).
 «Grâce à une contribution vigoureuse des filiales du groupe, particulièrement celles opérant en Afrique subsaharienne, le produit net bancaire a progressé de 3,4 % à 7,7 MMDH, malgré la décélération de l'activité bancaire domestique», a précisé la banque dans son communiqué, publié sur le site web de la Bourse de Casablanca.
Ainsi, en ce qui concerne justement l'activité en Afrique subsaharienne du groupe, l’on dévoile que le semestre dernier a été particulièrement marqué par la poursuite de sa dynamique de développement.
Et de noter que la banque a pris le contrôle de quatre compagnies d'assurance, outre l'acquisition d'une participation majoritaire dans le capital de BIA Niger et l'organisation de rencontres B to B visant la promotion des flux d'affaires entre le Maroc et les pays de présence du Groupe en Afrique.
 Par ailleurs, la BCP fait état dans son texte d’un résultat net consolidé qui, pour sa part, s'est maintenu à 1,7 MMDH, en dépit de l'effort de provisionnement suite à l'augmentation des créances en souffrance à l'échelle du secteur bancaire ajoutant que sur une base sociale, le résultat net affiche une amélioration de 6,3 % à plus d'un milliard de dirhams.
Aussi, la même source fait savoir que malgré un environnement peu propice, le groupe a clôturé le semestre écoulé sur de bonnes performances commerciales et financières, grâce notamment aux gisements de croissance investis au cours des dernières années».
Et de souligner, dans ce sillage, que le groupe tient à poursuivre sa politique volontariste de couverture des risques retenue au cours des exercices antérieurs, en affectant une provision additionnelle pour risques généraux de l’ordre de 535 millions de dirhams (MDH), portant son encours à 2,8 MMDH. «Cette provision est inscrite en couverture des risques récemment identifiés dans certains secteurs, dont le raffinage», indique la banque
A ce propos, la BCP a affirmé qu'elle porte sur «la Société Anonyme Marocaine de l'Industrie du Raffinage (SAMIR) des crédits par décaissement de 1,9 milliard de DH, garantis à hauteur de 1,2 MMDH par des sûretés réelles». Et de poursuivre que le fonds de soutien a été renforcé de 167 MDH pour se situer à 2,9 MMDH.
Sur le plan commercial, l’on informe de même source que les dépôts de la clientèle ont progressé de 3 % à 236,2 MMDH au terme du 1er semestre 2015, résultat du concours actif des réseaux de distribution tant au Maroc qu'à l'étranger.
 Ainsi, avec une part de marché de 26,7% et une large base de clientèle de plus de 5 millions de relations, renforcée par le recrutement de 421.000 nouveaux clients sur une année glissante, le Groupe affirme préserver son statut de premier collecteur de dépôts, rapporte le communiqué.
 Le Groupe poursuit également sa contribution soutenue au financement de l'accès au logement, la production du crédit acquéreur atteignant une enveloppe de 4,4 MMDH avec une progression de 3,4 % de son encours en un semestre à 42,7 MMDH, renforçant ainsi sa position sur ce créneau avec un gain de part de marché de 16 points de base à 24,1 %, est-il noté.
Ceci étant, côté perspectives, le Groupe BCP a déclaré initier un plan stratégique "Elan 2020" qui vise à asseoir un nouveau cycle de croissance dans la perspective de doubler les principaux indicateurs financiers à l'horizon 2020, afin de consolider sa dynamique de développement.
Il est à signaler en outre que c’est le 8 septembre courant que le Comité directeur du Crédit Populaire du Maroc et le Conseil d’administration de la Banque Centrale Populaire, réunis sous la présidence de Mohamed Benchaâboun, ont examiné l’évolution de l’activité et arrêté les comptes au 30 juin 2015. Résultat des courses, le Groupe BCP clôture le 1er semestre 2015 sous le signe de performances commerciales et financières qui illustrent, une fois de plus, la pertinence de ses choix stratégiques et ce, insiste-t-on, en dépit de l’environnement peu propice…

Meys.B
Vendredi 11 Septembre 2015

Lu 686 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs