Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La 3ème édition du Salon international de pompage solaire en juillet prochain à Agadir




La ville d’Agadir abritera du 11 au 14 juillet prochain la 3ème édition du Salon international de pompage solaire, ont annoncé les organisateurs de cette manifestation lors d’une conférence de presse tenue samedi.
"Après deux premières éditions réussies, le Salon ne cesse de gagner en notoriété et en ampleur, raison pour laquelle nous avons décidé d’organiser la 3ème édition à Agadir au lieu de Oulad Teïma", a précisé le directeur du Salon, Aissam El Feryati.
"Notre pays a fait du développement des énergies renouvelables un choix irréversible, et il nous incombe en tant qu’acteurs de nous impliquer dans cette politique en accompagnant les agriculteurs opter pour les technologies propres, notamment le pompage solaire qui permet une réduction significative des émissions de gaz à effets de serre et des coûts de production", a expliqué M. El Feryati dans une déclaration à la MAP.
Les organisateurs de ce Salon, qui tablent cette année sur une participation de plus de 100 exposants et une affluence de 10.000 visiteurs, s’assignent comme objectif d’encourager les investisseurs et hommes d’affaires à investir dans les énergies renouvelables et de permettre aux sociétés nationales de s’informer des dernières technologies utilisées en matière de pompage solaire.
Ce Salon permettra également aux innovateurs de présenter et de commercialiser leurs projets auprès des investisseurs.
Par ailleurs, une caravane de sensibilisation à l’utilisation des techniques de pompage solaire sillonnera les provinces de la région de Souss-Massa pour initier les agriculteurs de la région aux techniques du pompage solaire.
A noter qu’un programme national de pompage solaire a été lancé en 2013 visant à permettre aux petits et moyens agriculteurs de s'équiper, à l’aide d’une subvention du Fonds de développement énergique, de pompes à eau fonctionnant à l'électricité produite à partir de panneaux solaires, dans le but d'améliorer leur rendement et production, tout en économisant l’eau et l'énergie.
Fruit d'un partenariat entre le ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement et le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, l'Agence nationale pour le développement des énergies Renouvelables et de l'efficacité énergétique et le Groupe Crédit Agricole, ce programme mobilisant une enveloppe de 400 millions de dirhams, prévoit l'installation d'un parc de 3.000 systèmes photovoltaïques de pompage par an, dont la puissance totale cumulée installée serait de 15 MW-Crête (puissance d'un panneau photovoltaïque par unité de temps).

Mercredi 25 Janvier 2017

Lu 943 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs