Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La 2ème édition de l’ouvrage «La communauté juive d’El Jadida»

Sauver de l’oubli des bribes de la mémoire plurielle




La 2ème édition de l’ouvrage «La communauté juive d’El Jadida»
L’écrivain Mustapha Jmahri vient de publier la deuxième édition revue et augmentée de son ouvrage « La communauté juive de la ville d’El Jadida » dont la première édition, parue en 2005, était épuisée.
En 143 pages, illustré de 45 photos, cet ouvrage est une étude monographique qui tend à offrir un panorama de la communauté juive d’El Jadida du point de vue historique et démographique. Elle porte sur son évolution, sur le phénomène de la protection consulaire, sur son apport économique et social, sur les familles de cette communauté et, ensuite, sur les raisons de son exode. L’étude s’achève par une série de témoignages de Marocains juifs et musulmans originaires de cette ville ou de sa région.
La méthodologie adoptée pour la réalisation de ce travail repose sur deux démarches : la pluralité des points de vue sur le sujet et le recoupement des données recueillies de trois sources: les écrits en français et en arabe, les témoignages d’anciens habitants locaux et  l’enquête sur le terrain (visite des lieux fréquentés ou habités par la communauté juive).
Les objectifs de cette étude sont multiples : essayer de sauver de l’oubli des bribes de la mémoire plurielle, participer à l’effort de recherche scientifique par un apport de travaux de première main,  contribuer à promouvoir le volet culturel local et régional, aider à la création de documents sur l’histoire de la cité d’El Jadida et des Doukkala et enfin  satisfaire une curiosité à la fois personnelle et professionnelle.
Dans la préface de l’ouvrage, l’historien Boubker Bouhadi, professeur à la Faculté d’El Jadida, souligne qu’en écrivant ce livre, Mustapha Jmahri dévoile une autre facette de l’histoire d’El Jadida au temps où cette communauté participait à  l’essor de la ville dès le moment où le Makhzen eut décidé de faire renaître de ses cendres cette cité pour en faire un port et un centre d’échanges avec le monde extérieur. Ainsi apparaissent au grand jour les rôles primordiaux du juif marocain : être un intermédiaire et un vecteur de nouveaux produits mais également un foyer très réceptif aux idées neuves.
Les témoignages de  Maurice Abitbol, Danielle Amar, Fred Benarroch, Juliette Benatar, Emile Bennaroch, Prosper Bendelac, Nessim Bensimon, Donnie Bergel, Marc Cohen, André El-Baz, Rémon Faraché, Luna Koltan, Solly Laredo, Alice Levy, Estelle Marratche, Fatima Belgharbi, Larbi Kotafi et Mohammed Zine viennent compléter et enrichir avec bonheur le présent ouvrage.

Libé
Lundi 14 Octobre 2013

Lu 303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs