Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'usine Renault-Nissan de Tanger devient la plus grande d'Afrique

Lancement de la deuxième ligne de production




L'usine Renault-Nissan de Tanger devient la plus grande d'Afrique
Le Groupe Renault a inauguré mardi la seconde phase de son usine géante de Tanger, au Maroc, une base «low cost» aux portes de l'Europe dont l'ouverture avait suscité un tollé en France sur le thème de la «délocalisation» industrielle.
Cette seconde unité, d'où sortiront des Dacia Sandero, va permettre au constructeur français de doubler sa production et d'atteindre les 340.000 véhicules par an en 2014, faisant de Renault-Tanger «la plus grande usine» du genre en Afrique, selon ses dirigeants.
Renault a également lancé un projet d'usine à Oran, dans l'ouest de l'Algérie, mais sa taille est sans commune mesure puisque la production ne devrait pas excéder les 75.000 véhicules par an, à destination du marché local.
Inaugurée par le directeur général de Renault au Maroc, Jacques Prost, et le ministre marocain de l'Industrie, Abdelkader Amara, cette seconde chaîne de Renault-Tanger représente un investissement de 400 millions d'euros. Le coût global du projet a été estimé à un milliard d'euros lors de son lancement.
Avec la perspective de produire 340.000 unités dès 2014, il n'existe «pas de comparatif» en Afrique, a confirmé à l'AFP M. Prost, alors que le site de Melloussa, une zone franche située à 30 km du port ultra-moderne de Tanger-Med, est présenté par Renault comme un futur hub pour le continent.
Le Japonais Nissan est d'ailleurs censé rejoindre les rives du Détroit de Gibraltar, dans le cadre d'une troisième phase du projet. Mais aucune date n'a été avancée.
Le site de Renault-Tanger, qui emploie à ce jour 5.000 personnes, est essentiellement destiné à l'export (près de 90%) et alimente déjà plus de 25 pays, notamment européens. Sur le marché marocain, Renault et Dacia occupent la position de leader, avec plus du tiers des commercialisations.
Outre les faibles coûts salariaux, le Groupe français bénéficie à Tanger des nombreux avantages de la zone franche (exonération de l'impôt sur les sociétés pendant cinq ans puis à taux réduit, absence de taxe d'exportation...).

AFP
Jeudi 10 Octobre 2013

Lu 324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs