Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’usine Cosumar de Laâouamra a arrêté ses machines




Fermeture définitive ou mise en arrêt provisoire ?

L’usine Cosumar de Laâouamra, située dans la province de Larache, n’a pas définitivement fermé ses portes, assure le ministre du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles technologies. Il s’agit d’un arrêt provisoire de production dû à l’insuffisance de l’approvisionnement en matière première produite dans le périmètre du Loukkos. Selon lui, cette unité de traitement de la canne à sucre conçue dans les années 80 pour transformer 6.000 tonnes de cannes à sucre par jour, se trouve contrainte aujourd’hui à ne traiter qu’un tiers de cette quantité.
S’exprimant lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, lundi 16 avril, le ministre a indiqué que cette situation a engendré des pertes colossales qui ont imposé dernièrement l’arrêt des activités de cette unité. Pourtant, il a tenu à préciser que la direction de la Cosumar, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture est en train d’aménager près de 35.000 hectares de cannes à sucre dans la région du Gharb dont une partie de la production sera dédiée à l’approvisionnement de l’usine de Laâouamra.  
Des propos qui ne semblent pas du goût des députés qui ont qualifié la réponse du ministre d’imprécise. Selon eux, l’unité de Laâouamra a bel et bien fermé ses portes définitivement puisque l’ensemble de ses employés a été licencié et que ses cadres ont été mutés dans d’autres usines. Certains parlementaires ont demandé au gouvernement l’ouverture d’une enquête sur cette fermeture d’autant qu’elle intervient quelques jours seulement avant que l’usine ne soit équipée de  nouvelles machines qui ont coûté un budget conséquent. Saïd Khairoune, président de la Commission des finances, a appelé le Parlement à autoriser une visite d’inspection de l’usine pour s’enquérir de la situation.
De son côté, le député Abdellah Bakkali a noté que la situation dans le Loukkos est inquiétante vu les effets néfastes d’une telle fermeture sur la population locale, notamment dans un contexte agricole morose.  «Ce qui vient de se passer à Laâouamra est un élément révélateur de ce qui se passe dans plusieurs régions du pays. C’est le cas à Sidi Bennour où la superficie destinée à la culture de canne à sucre a régressé de 22.000 hectares à moins de 7.000 ha à cause des relations crispées entre les agriculteurs et la direction de la Cosumar. C’est le cas aussi de la région de Tadla-Azilal qui a enregistré la fermeture de deux usines», a-t-il précisé.
En réaction aux propos de ce dernier,  Khalid Benchekroun, directeur du secteur agricole à la Cosumar a indiqué que la décision de l’arrêt des activités au sein de Laâouamra n’aura aucun impact sur les agriculteurs et les ouvriers de l’usine.
Selon lui, les agriculteurs ne seront pas affectés par cette mesure, du fait que le groupe se charge du transport des plantes produites, qui seront dans ce cas, acheminées vers les autres unités de traitement. De même pour les ouvriers de l'usine qui vont rester rattachés au groupe.
« il n’y a aucune opération de licenciement. Notre relation avec notre personnel est excellente et respecte les dispositions du Code de travail », nous a-t-il précisé.
Evoquant la question soulevée par Abdellah Bakkali concernant l’équipement de l’usine de Laâouamra, M. Benchekroun a répondu que la Cosumar a effectivement investi près de 5 milliards de DH dans l’équipement de cette unité mais face à l'insuffisance des quantités de plantes produites dans le périmètre du Loukkos, la direction a dû arrêter provisoirement ses activités vu les pertes excessives engendrées chaque jour. Pourtant, il a tenu à préciser que l'activité de cette usine devrait être relancée dès l’année prochaine.
Par ailleurs, le directeur du secteur agricole à la Cosumar a déclaré que l’approvisionnement du marché national ne sera pas affecté et que la direction de son entreprise veille à combler  un éventuel déficit en la matière.

Hassan Bentaleb
Jeudi 19 Avril 2012

Lu 1092 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs