Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'univers de Van Gogh ressuscité dans un film animé né de ses toiles




L'univers de Van Gogh ressuscité dans un film animé né de ses toiles
D'un léger coup de pinceau, Danuta Roman appose des bleus azur, des turquoises et des gris de Payne pour recréer des reflets de la Seine à Asnières, comme sur cette huile sur toile que Vincent Van Gogh, l'un des plus grands impressionnistes, avait réalisée en 1887.
"J'essaie de m'imaginer comment Van Gogh avait fait ce paysage", explique l'artiste quadragénaire. Avec une équipe d'une quarantaine d'artistes, elle travaille à ce qui sera le premier film d'animation au monde fait entièrement à partir de peintures à l'huile peintes à la main.
Intitulé "Par amour pour Vincent" (Loving Vincent), ce projet s'inscrit dans l'Année Van Gogh célébrée en 2015 à l'occasion du 125e anniversaire de sa mort, explique Sean Bobbitt, le directeur de Breakthru Film, le studio qui réalise cette production de 4,5 millions d'euros. 
Ce studio avait déjà réalisé le court-métrage d'animation Pierre et le Loup, version animée de l'oeuvre de Prokofiev, primée par un Oscar en 2007.
Pour ce nouveau projet, la tâche est immense. "Pour une seconde de film, il faut 12 cadres, soit 12 peintures. Un artiste peut en moyenne faire six peintures par jour, soit une demi-seconde du film", précise-t-il.
Aussi, depuis six mois une quarantaine de peintres s'échinent-ils comme des moines bénédictins. Il faudra quelque 56.000 « keyframes », images-clés, pour obtenir un film de 80 minutes, réalisé par Dorota Kobiela, cinéaste et peintre à la fois, selon un scénario du Polonais Jacek Dehnel. 
A Gdansk, dans le nord de la Pologne, sans le moindre rayon de soleil par cette journée de décembre où il fait nuit à 15 heures, difficile d'imaginer le ciel bleu de Provence qui a inspiré Van Gogh. Danuta et une dizaine d'autres artistes travaillent dans un studio cinématographique au Parc technologique de cette ville portuaire sur la Baltique. "Mais nous, les peintres, nous sommes très flexibles. En plongeant dans la lumière des halogènes, on est capables de se récréer la lumière de Provence", affirme-t-elle avec un grand sourire. 

AFP
Jeudi 29 Janvier 2015

Lu 156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs