Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’un des plus beaux sites naturels de Tétouan en danger : Ain Bouanane sérieusement menacée




L’un des plus beaux sites naturels de Tétouan en danger : Ain Bouanane sérieusement menacée
Tétouan est l’une des destinations les plus prisées par les touristes nationaux et internationaux. Kabila, Marina Smir, Cabo Negro, Martil, Zarka… sont des sites balnéaires connus de tous. Quelques mois durant, Tétouan et les villes environnantes se transforment en cités cosmopolites… Il est vrai que la province de Tétouan ne manque pas d’atouts géographiques magnifiques alliant montagnes, mer et forêts. Seulement, il ne faut pas se leurrer, ce sont les plages qui attirent le plus de vacanciers. Certains estivants préfèrent tout de même changer d’atmosphère et découvrir d’autres sites naturels comme celui de Aîn Bouanane…
Perché sur la montagne, ce site naturel attire, tout au long de l’année, la population locale qui y cherche calme et repos ; un site d’autant plus magnifique qu’il surplombe l’ensemble de la ville de Tétouan et dont l’appellation « la Colombe Blanche» prend tout son sens. Mais depuis plusieurs années, des voix continuent à s’élever pour alerter sur la situation désastreuse du site en question. Pour y accéder, des familles entières empruntent quotidiennement des routes étroites, sinueuses et donc dangereuses. Sur le chemin, le béton continue à défier le vert et les constructions ne cessent de s’ériger au bonheur des seuls propriétaires. Arrivé sur les lieux, l’on constate aussi la détérioration progressive de ces espaces. Récemment, l’un des tronçons de la route qui mène au site s’est effondré sur le bas-côté entraînant l’un des murs d’une maison mitoyenne.
Aîn Bouanane, comme son nom l’indique, est très prisée par la population locale pour la qualité de son eau. Chacun apporte ses bouteilles vides pour les remplir de cette eau fraîche et rafraîchissante qui coule à deux points du site. L’eau est récupérée à des fontaines où se bousculent petits et grands. Malheureusement, ces sources ne sont pas aménagées correctement et, pire encore, les déchets s’y amoncellent… La main de l’homme dans la détérioration de l’environnement n’est plus à démontrer sur le site. A proximité des fontaines, plusieurs véhicules sont parqués en attente d’un lavage complet moyennant quelques pièces de monnaie. C’est l’eau de la source qui est utilisée, mais les déchets et saletés sont laissés sur place. Pour les riverains, il s’agit d’une excellente opportunité de gagner quotidiennement quelques dirhams mais au détriment de la préservation du site qui se dénature au fur et à mesure que le temps passe sans que les autorités et les élus ne prennent des décisions radicales pour arrêter le désastre (et le mot est faible). Aïn Bouanane est un site naturel sans pareil, oui, mais jusqu’à quand?

Amel NEJJARI
Jeudi 6 Août 2009

Lu 1651 fois


1.Posté par ZARMETA le 24/06/2011 15:14
bonjour,
merci pour l'envoi d'une copie

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs