Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ultime complainte du rossignol de l’Atlas




L’ultime complainte du rossignol de l’Atlas
Mohamed Rouicha vient de rendre l’âme. Un grand Monsieur nous a quittés. Un grand artiste a tiré sa dernière révérence. Avec le décès, mardi dernier, de Si Mohamed, une voix s’est éteinte, un géant de la chanson amazighe s’en va et Loutar, instrument préféré de Si Mohamed, est devenu orphelin. Rouicha aura marqué sans conteste la chanson marocaine et enrichi le patrimoine artistique national.
On le croyait rétabli suite à un malaise cardiaque mais la maladie a eu raison du rossignol du Moyen Atlas. Un départ inattendu qui a fait planer une grande tristesse sur Khénifra et provoquer un profond chagrin dans les cœurs des amis et des fans du regretté. On s’apprêtait à lui rendre un vibrant hommage au Théâtre Mohamed V de son vivant, mais le sort a décidé que cela se fasse à titre posthume. Rouicha n’était pas très bavard et préférait dire les choses à travers sa poésie et sa musique.
Il exprimait des choses également avec son instrument Loutar, son regard et son sourire qui en disaient long sur un homme qui aimait la vie, la famille, les amis, sa mère Lalla Aicha et Khénifra. L’autre mère de Rouicha qu’il a tant aimée et chantée. Il l’adorait trop pour aller vivre ailleurs. «Khénifra mane khtak hta nmout hdak», chantait-il. Modeste et hospitalier, il recevait chez lui amis et admirateurs. Il a, à maintes reprises, accueilli «Libé» à l’occasion d’entretiens ou de simples visites de courtoisie. Ses chansons sentimentales et mélancoliques en amazigh ou en arabe ont enchanté des générations. Si Mohamed est un chanteur éternel et un personnage entier dont l’œuvre demeurera immortelle.  Aujourd’hui, on est triste de savoir qu’un grand artiste et un ami n’est plus là. Tu vas nous manquer mais tu seras toujours dans nos cœurs et nos esprits, Adieu Si Mohamed. Repose en paix. Nous t’aimerons toujours. Nos sincères condoléances s’adresseront à toute sa famille et à ses admirateurs à travers le monde. Nous resterons fidèles à l’art de Si Mohamed qui continuera à nous émouvoir et retentir sur les hautes cimes de l’Atlas.

Kamal Mountassir
Jeudi 19 Janvier 2012

Lu 900 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs