Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ouvrage «Réformes de la retraite au Maroc» vient de paraître : Pour de nouvelles pistes de réflexion




L’ouvrage «Réformes de la retraite au Maroc» vient de paraître : Pour de nouvelles pistes de réflexion
La population marocaine vieillit. C’est un constat réel. Avec les changements démographiques qui surviennent, le spectre du déficit s’annonce à l’horizon. Les prévisions sont assez pessimistes et suscitent beaucoup d’inquiétude au sein des organismes de retraite.  Le montant des pensions dépassant de loin celui des cotisations. Le vieillissement démographique devrait se traduire par la dégradation du rapport actifs/passifs. Une réforme qui se prépare depuis belle lurette mais qui peine à prendre forme au risque de se perdre ainsi dans les méandres de l’administration. Encore faut-il concilier les points de vue de tous les partenaires. Toutes ces problématiques et bien d’autres ont été soulevées par  Omayma Achour dans son ouvrage «Réformes de la retraite au Maroc» qui a été présenté initialement pour l’obtention d’un master en droit des affaires (Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales UM5 Agdal 2010).
Une espérance de vie à la naissance qui est passée de 47 ans en 1962 à 74,8 ans en 2010, un indice synthétique qui a connu une baisse conséquente passant de 7,2 enfants en 1962 à 2,8 enfants en 2009 et des prévisions de 2 en 2014, des indicateurs qui  ne peuvent que déboucher sur un déficit. De plus,  seuls 30% des Marocains bénéficient d’une couverture sociale dans le pays. Un chiffre dérisoire couvert par trois caisses de retraite obligatoires dont les régimes ont été présentés dans une première partie de l’ouvrage ainsi que  les mécanismes de retraite  complémentaire. L’occasion de mettre le doigt sur les divers dysfonctionnements du système qui se dressent au niveau  institutionnel, culturel, économique et financier  ou même social. Ce qui met en exergue  l’état de crise que vivent les caisses de retraite. Il y va même de leur viabilité. D’où la nécessité d’entreprendre des réformes. « Le train de la modernité contraint le Maroc à pallier les lacunes de son système de retraite pour participer activement au processus de mondialisation », a indiqué à cet effet l’auteur.  Bien évidemment, des   réformes s’imposent et elles sont déjà bien engagées.  Cet équilibre est recherché à travers les tentatives entreprises afin de recadrer le système et qui sont  relatées dans la deuxième partie de l’ouvrage. Etendre la couverture sociale à l’ensemble de la population demeure un rêve caressé par tout un chacun. Mais en attendant, ne faudrait-il pas procéder graduellement en abordant les secteurs les plus organisés. Une question qui se pose entre autres.
Jeune aujourd’hui, vieux demain. La question du lendemain demeure préoccupante. Avancer l’âge de la retraite jusqu’à 62 voire 65 ans ? Augmenter le montant des cotisations ou réduire le taux des annuités ? Serait-ce suffisant pour éviter le déficit ?  Seule une combinaison  équitable et efficace des trois paramètres  pourrait faire augmenter le caractère contributif des régimes.
Une stratégie étudiée a été mise en place et vise à réaliser plusieurs objectifs notamment répondre aux attentes aussi bien des affiliés que des partenaires sociaux. Ce à quoi s’attellent des experts au sein de la commission technique dont les travaux seront soumis à la commission nationale. « Pour voir le jour, il faudrait que cette réforme soit  socialement et politiquement acceptable dans la mesure où elle devrait prendre en considération les mutations du cadre macroéconomique actuel. L’Etat devrait organiser le secteur informel pour la garantie du travail décent. En l’occurrence, cette réforme devrait réfléchir à la fructification des dépenses sociales pour assurer davantage de richesses », comme indiqué encore dans l’ouvrage.
Nezha Mounir


 






Libé
Jeudi 8 Novembre 2012

Lu 1462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs