Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'organisation de conférences de présentation des résultats annuels en net recul




L'organisation de conférences de présentation des résultats annuels en net recul
Le pourcentage de société cotées à la Bourse de Casablanca ayant organisé des conférences de présentation des résultats annuels a baissé d'environ 22 %, entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2013, selon une étude réalisée par le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM).
Dans ce travail qui couvre 75 sociétés inscrites à la Bourse de Casablanca et 26 émetteurs exclusivement de titres de créances, le Conseil a souligné que la publication des commentaires relatifs aux réalisations s'est généralisée, particulièrement à l'occasion de la publication des résultats annuels, notant que les délais de publications des résultats semestriels et annuels sont respectés par quasiment tous les émetteurs.
Ces délais ont tendance à se raccourcir aussi bien au cours de la période étudiée que par rapport aux périodes précédentes, poursuit le gendarme de la Bourse, notant que la majorité des émetteurs présentent l'ensemble de l'information réglementée relative aux publications annuelles et semestrielles.
Sur le plan de la communication financière au niveau des sites web, seuls 33% des émetteurs maintiennent une information mise à jour et facile à exploiter par le public, fait ressortir cette étude qui vise à retracer les principales évolutions du comportement des émetteurs dans le domaine de la communication financière.
Quant à la période d'analyse, elle s'est étalée du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2013 couvrant les différents aspects tels que l'information importante, l'information périodique (comptes annuels et semestriels), les commentaires sur les résultats, les rapports des commissaires aux comptes, les rapports de gestion, l'information diffusée lors des présentations des résultats ainsi que l'information mise en ligne.
Le CDVM qui a rappelé aux émetteurs, à travers cette étude, l'importance de viser l'excellence en ce qui concerne la communication financière et de ne pas se restreindre à la conformité par rapport aux exigences légales et réglementaires, a formulé un certain nombre de recommandations pour la hisser au niveau des meilleures pratiques internationales.
Il a noté dans ce cadre que l'information extra-comptable gagnerait à être enrichie pour fournir l'information additionnelle et pertinente, ajoutant que les critères de sélection des annexes accompagnant les comptes semestriels et celles relatives aux comptes consolidés sont à améliorer pour présenter l'information la plus significative pour l'investisseur.
Le CDVM recommande aussi aux émetteurs de communiquer plus souvent pour fournir régulièrement au marché une information actualisée, tout en encourageant vivement les réunions de présentation des résultats qui constituent un moment privilégié de communication et d'échange entre le management et le marché financier. 
Le Conseil a, par ailleurs, relevé que le web est devenu un vecteur de communication incontournable, et a invité les émetteurs à y consacrer une rubrique dédiée à l'information financière et régulièrement actualisée.

Lundi 10 Novembre 2014

Lu 659 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs