Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opposition syrienne se réunit au Caire


Moscou préoccupé par le raid israélien en Syrie



L’opposition syrienne se réunit au Caire
L’opposition syrienne se réunit au Caire, après les déclarations de son chef affirmant être prêt à dialoguer sous conditions avec le régime, a indiqué un membre de la Coalition de l’opposition.
«Cette réunion était convoquée bien avant ces déclarations du chef de la Coalition de l’opposition Ahmed Moaz al-Khatib afin de discuter de la distribution d’une aide financière reçue du Qatar mais évidemment le sujet va changer maintenant», a affirmé à l’AFP Samir Nachar, membre de la Coalition.
«George Sabra (le chef du Conseil national syrien, principale composante de la Coalition) qui ne devait pas venir à cette réunion en raison d’autres engagements, a changé son programme pour y participer et il est arrivé au Caire», a-t-il précisé.
Mercredi, dans un texte publié sur sa page Facebook, M. Khatib avait affirmé qu’»en signe de bonne volonté», il était «prêt à des discussions directes avec des représentants du régime syrien au Caire, en Tunisie ou à Istanbul», suscitant le mécontentement d’une partie de l’opposition.
Par ailleurs, La Russie s’est dite jeudi «très préoccupée» par une information faisant état d’un raid israélien en Syrie et a affirmé qu’elle condamnerait cette attaque si l’information s’avérait exacte.
«La Russie est très préoccupée par les informations concernant des frappes de l’armée de l’air israélienne sur des sites en Syrie, près de Damas», a indiqué le ministère des Affaires étrangères russe.
Si cette information est confirmée, ajoute le ministère, «cela signifie que nous avons à faire à des frappes injustifiées sur le territoire d’un Etat souverain, ce qui viole grossièrement la charte de l’ONU».
Qualifiant cet acte d’inacceptable, la Russie a indiqué avoir pris des mesures d’urgence pour éclaircir cette situation dans les moindres détails.
Damas a annoncé mercredi soir que l’aviation israélienne avait «directement bombardé» un centre de recherche militaire situé entre Damas et la frontière libanaise, pour la première fois en près de deux ans de conflit en Syrie.

AFP
Vendredi 1 Février 2013

Lu 156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs