Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'opposition syrienne s'unifie dans la perspective de faire chuter le régime de Damas




L'opposition syrienne s'unifie dans la perspective de faire chuter le régime de Damas
Les composantes de l'opposition syrienne ont signé dans la nuit de dimanche à lundi, après d'intenses pressions occidentales et arabes, un accord pour constituer une coalition forte et unie appelée à accélérer la chute du régime de Bachar Al-Assad.
Cet accord a été immédiatement salué par les Etats-Unis, qui ont promis d'apporter leur soutien à la nouvelle coalition.
En Syrie, les combats faisaient rage entre rebelles et soldats pour le contrôle de villes clés notamment près de la frontière turque, et l'aviation syrienne a mené des frappes contre plusieurs secteurs du Nord-Est près de l'Irak.
Les combats ont débordé au sud du pays, où un obus de mortier syrien est tombé dans la partie du Golan occupée par Israël, poussant l'armée israélienne à tirer des coups de semonce en direction de la Syrie, premier incident du genre depuis près de 40 ans, selon des sources militaires israéliennes.
Après d'épuisantes négociations menées depuis jeudi sous l'égide du Qatar et de la Ligue arabe, les formations de l'oppposition ont signé un accord sur la formation d'une "coalition nationale" élargie.
L'accord répond aux voeux de pays arabes et occidentaux de voir l'opposition unie au sein d'une instance exécutive susceptible de traiter avec la communauté internationale et de canaliser les aides.
Il a été signé par cheikh Ahmad Moaz Al-Khatib, qui venait d'être élu président de cette "Coalition nationale syrienne des forces de l'opposition et de la révolution", et Georges Sabra, chef du Conseil national syrien (CNS), qui en devient la principale composante.
    Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem Al Thani, et le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, assistaient à la signature.
Le CNS, qui craignait d'être marginalisé, a été soumis à d'intenses pressions arabes et internationales pour l'amener à lever ses réserves.
Cheikh Al-Khatib, un religieux modéré originaire de Damas, a affirmé dans un discours que le peuple syrien faisait l'objet "d'une extermination systématique" et a appelé la communauté internationale à l'aider pour parvenir à la chute du régime.
L'opposant Riad Seif, un ancien député à l'origine de l'initiative d'unification de l'opposition, et le militant Souheir Atassi, qui a joué un rôle dans la coordination du soulèvement à l'intérieur de la Syrie, ont été élus vice-présidents de la nouvelle coalition.
Longtemps considéré par la communauté internationale comme un "interlocuteur légitime", le CNS était de plus en plus critiqué pour son manque de représentativité, en particulier par l'administration américaine.
Sur le terrain, l'aviation a mené une série de raids contre la ville frontalière de Boukamal, près de l'Irak, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Des hélicoptères ont en outre bombardé la localité de Mayadine, tandis que des quartiers de Deir Ezzor étaient visés par des obus, a ajouté l'OSDH. Des combats faisaient également rage près de Rass al-Aïn (nord-est), près de la frontière turque.
Dans la banlieue de Damas, des combats ont éclaté à Harasta et des obus sont tombés sur Yalda (sud). Les Comités locaux de coordination (LCC), un groupe de militants, ont fait état d'intenses tirs d'artillerie du régime contre les régions au sud-ouest de Damas.
A Alep, des obus de mortier sont tombés sur les quartiers rebelles et des affrontements violents ont éclaté dans d'autres secteurs, selon l'OSDH et des habitants. Plus à l'ouest, l'OSDH a fait état de bombardements sur Maaret al-Noomane, ville clé tenue par les rebelles, après la prise par l'armée de villages proches.
Au total, au moins 64 personnes -- 25 civils, 16 soldats et 23 rebelles -- ont péri dimanche à travers la Syrie, selon un bilan provisoire de l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales dans les hôpitaux civils et militaires de Syrie. Au total, les violences ont fait plus de 37.000 morts depuis le début de la crise en mars 2011, selon la même source.

Golan: Ban Ki-moon appelle Israël
et la Syrie à la retenue
 

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a appelé dimanche Israël et la Syrie à apaiser leurs tensions sur le plateau du Golan, région frontalière entre les deux pays, de peur d'une extension du conflit syrien.
L'armée israélienne a tiré dimanche des coups de semonce en direction de la Syrie à la suite de la chute d'un obus de mortier syrien sur une position israélienne dans le Golan, selon un communiqué militaire israélien.
"Le secrétaire général est profondément inquiet d'une possible escalade" du conflit, a déclaré le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky. "Il appelle à la plus grande retenue" et presse les deux parties de respecter l'accord de 1974 qui établit une ligne de cessez-le-feu et une zone démilitarisée où patrouillent les forces des Nations unies.
La Syrie et Israël doivent cesser "leurs tirs quels qu'ils soient" à travers la ligne de cessez-le-feu, a ajouté Ban Ki-Moon, qui a déjà maintes fois lancé des mises en garde contre une extension possible du conflit syrien dans les pays voisins, Israël, le Liban et la Turquie.
Ban Ki-Moon s'est également dit "préoccupé" par des informations sur des escarmouches entre les forces du président syrien Bachar Al-Assad et les rebelles de l'opposition dans la zone démilitarisée du Golan, a déclaré le porte-parole. Aucun civil ni personnel de l'ONU n'aurait été blessé dans ces accrochages, selon l'ONU.

AFP
Mardi 13 Novembre 2012

Lu 303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs