Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opposition reste mobilisée contre le pouvoir en Ukraine

Risque de violence et de répression




L’opposition reste mobilisée contre le pouvoir en Ukraine
Les manifestants pro-UE maintenaient lundi à Kiev, malgré un froid vif et la neige, la pression sur le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, au lendemain d'une nouvelle démonstration de force de l'opposition.
Sur la place de l'Indépendance, centre de la plus forte mobilisation que connaît l'Ukraine depuis la Révolution orange de 2004, environ 200 à 300 personnes étaient massées autour d'une scène où se succédaient discours et prière.
Par une température tombée à -4 degrés Celsius et sous une averse de neige qui recouvrait les pavés du centre-ville d'une couche de plus en plus épaisse, des dizaines d'autres tenaient des barricades dressées à plusieurs points du quartier voisin abritant les principaux sièges du pouvoir (présidence, parlement, siège du gouvernement...).
"Nous voulons montrer que nous sommes là, que nous allons tenir: notre objectif c'est le départ du président et du gouvernement", a déclaré Iouri Maïboroda, 53 ans, installé à côté d'une barricade, le bonnet recouvert de neige.
"C'est impossible de faire marche arrière", a confirmé à ses côtés Volodymyr Kiblyk, venu comme lui il y a deux semaines de la ville de Znamenka, dans le centre du pays de 46 millions d'habitants. "En 2004, c?était la même chose et nous avons tenu", a-t-il ajouté.
Après des semaines de manifestations, la Révolution orange s'était conclue par l'accession au pouvoir de pro-Occidentaux, ensuite chassés en 2010 par l'arrivée au pouvoir du président Viktor Ianoukovitch. Les manifestants réclament le départ du chef de l'Etat, à qui ils reprochent d'avoir renoncé fin novembre à la signature d'un accord d'association avec l'UE au profit d'un rapprochement avec la Russie.
La mobilisation a été renforcée par les violences que les forces anti-émeute sont accusées d'avoir commises contre de jeunes manifestants le 30 novembre, puis par une escale vendredi du président ukrainien en Russie, lors de laquelle il est accusé d'avoir "vendu" le pays à son homologue russe Vladimir Poutine.
L'opposition estime que M. Ianoukovitch prépare en secret l'entrée de l'Ukraine, en grandes difficultés économiques et financières, dans l'Union douanière menée par Moscou avec d'ex-républiques soviétiques.
Le centre administratif de Kiev restait lundi quasi paralysé, entre les barricades de l'opposition et les barrages de policiers casqués, qui ne laissent filtrer à certains endroits que les employés des administrations munis d'un laissez-passer ou tiennent les manifestants à distance de la présidence. Dimanche, les services spéciaux ont ouvert une enquête pour ce qu'ils décrivent comme une tentative de prise du pouvoir illégale, ce qui peut coûter une peine atteignant dix ans de détention. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a téléphoné à Viktor Ianoukovitch pour l'exhorter une nouvelle fois au dialogue avec l'opposition.
La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton doit, quant à elle, se rendre dans la semaine à Kiev, tandis que le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius doit recevoir mercredi l'un des leaders de l'opposition, le boxeur Vitali Klitschko.

AFP
Mardi 10 Décembre 2013

Lu 342 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs