Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opposition pointe du doigt les failles du dispositif d’aide directe

La réforme de la Caisse de compensation continue de faire des vagues




L’opposition pointe du doigt les failles du dispositif d’aide directe
L’opposition persiste et signe: l’aide directe aux catégories pauvres et à la classe moyenne, objet de dernières recommandations de la Commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, est un mécanisme voué à l’échec.  Elle  estime même que sa mise en application risquerait d’avoir des effets pervers. 
En effet, les membres de l’opposition, politiques et syndicalistes compris, pensent que les conditions techniques, juridiques et socioéconomiques permettant l’opérationnalisation cette mesure font défaut et ils n’hésitent pas à remettre en cause certains dysfonctionnements qui pourraient  entacher ce dispositif. Notamment en ce qui concerne la question de ciblage. L’opposition se demande comment les catégories pauvres et la classe moyenne seront définies étant entendu que la question de leur définition fait l’objet d’un débat interminable au Maroc depuis longtemps. Un débat qui est revenu en force lors de la mise en place du RAMED puisque plusieurs experts avaient remis en cause les mécanismes de reconnaissance de la qualité d’indigent et les modalités d’identification des types de pauvreté (absolue ou relative). Pour eux, les méthodes de calcul des revenus et les indicateurs socioéconomiques retenus étaient souvent inopérants voire irréalistes. 
Une polémique qui a également touché la définition de classe moyenne qui pose elle aussi problème puisqu’il n’en existe aucune officiellement admise.Un vide conceptuel qui a abouti à plusieurs définitions, dont la plus contestée est celle du HCP qui a limité, en 2009, l’appartenance à la classe moyenne à tout ménage ayant un revenu mensuel situé entre 2800 et 6763 DH. Une définition purement statistique qui prend en compte la ventilation des revenus au Maroc mais qui a laissé place à une autre définition plus élaborée  la même année par la revue Economia qui avait plutôt évoqué quatre catégories de classes moyennes en se basant sur le principe que cette classe « devrait se suffire à elle-même pour vivre (et non pour survivre) ». 
Mais, il n’y a pas que la question du critère d’éligibilité qui pose problème, l’institution chargée de mettre en œuvre ce dispositif est mise également en question. Les membres de l’opposition  s’interrogent sur la composition future de cet instrument institutionnel chargé d’élire les bénéficiaires de l’aide directe et sur la capacité de ses composantes à bien mener leur mission et à fournir des informations fiables sur les postulants à ce régime. Car des doutes planent sur la capacité de cette institution à entretenir des fichiers contenant des informations fiables et avérées sur les personnes concernées. 
Une source syndicale nous a confié à ce propos que la question de l’aide directe demeurait très complexe et difficile à aborder. Elle estime que l’échec partiel du ciblage au niveau du RAMED en dit long sur les difficultés qui attendent la mise en place du programme d’aide directe aux indigents et à la classe moyenne. 

Hassan Bentaleb
Vendredi 8 Août 2014

Lu 875 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs