Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opposition parlementaire tient réunion à Rabat

La coordination entre l’USFP, l’Istiqlal, le PAM et l’UC s’institutionnalise




L’opposition parlementaire tient réunion à Rabat
«L’opposition s’organise. Du jamais vu dans notre paysage politique. Et cette convergence entre les formations politiques formant l’opposition parlementaire est bien à mettre au crédit de Benkirane. C’est probablement la seule action positive de son mandat ! », s’exclame ce ténor de l’Union socialiste des forces populaires.
Samedi, le Premier secrétaire du parti de la Rose, Driss Lachguar, l’annonçait devant les membres de la Commission administrative : l’opposition institutionnelle va se réunir dans les tout prochains jours. 
Depuis lundi, c’est chose faite. Ce lundi 27 janvier, les leaders de l’opposition parlementaire ont tenu réunion à Rabat, au siège de l’USFP.
 Pour les militants du parti de la Rose, la rencontre est loin d’être purement formelle ou anodine. Une nouvelle page est en train de s’écrire. Finie l’image d’une opposition parlementaire  en rangs dispersés. L’USFP, l’Istiqlal, le PAM et l’UC formalisent officiellement leur coordination. Au pays de la symbolique, les signaux politiques ont du sens. « C’est la première fois dans l’histoire socialiste que des partis comme le PAM et l’UC franchissent le seuil du QG des Ittihadis.  Cela n’a rien à voir avec l’Istiqlal qui, lui, est chez lui à l’USFP, de la même manière que l’USFP est chez elle au siège du parti de la balance », rappelle cet Usfpéiste blanchi sous le harnais. L’image n’a pas échappé aux observateurs. Elle  sera d’ailleurs longuement commentée par les JT du soir de 2M. La rencontre des  secrétaires généraux de l’USFP, de l’Istiqlal, du PAM et de l’UC est clairement annonciatrice d’une nouvelle manière de faire et surtout de riposter à Abdelilah Benkirane et à l’action de son gouvernement. « Les sorties du chef du gouvernement sous la Coupole, sa volonté farouche de vouloir museler l’opposition, la censure qu’il vient d’imposer aux conseillers dont les droits d’informer ne sont plus diffusés par les médias audiovisuels publics ont pesé lourd dans notre décision de nous réunir en tant qu’opposition pour poser les premiers jalons d’une coordination prochaine. L’autoritarisme du chef du gouvernement est inquiétant. L’opposition parlementaire a pris toute la mesure de ses dérives.  
Même dans les années noires du Maroc, l’opposition n’a jamais fait l’objet d’une telle censure. Je me souviens des débats de la première motion de censure de l’histoire du Maroc dans les années 90. La diffusion des débats parlementaires en direct avait été interrompue. Hassan II avait alors donné l’ordre pour que la télé reprenne leur diffusion », se souvient un député socialiste qui a vécu en direct la fièvre d’une motion de censure qui a failli tout faire basculer.
Sous la Coupole, la riposte de l’opposition compte  bien s’organiser. Plus question de se taire devant les sorties et les digressions populistes et démagogiques du chef du gouvernement. 
 
La  riposte contre 
le gouvernement 
Benkirane s’organise
Ainsi en ont convenu les responsables de  ces quatre formations politiques de l’opposition au terme de leur rencontre à laquelle ont assisté les présidents de groupes parlementaires de leurs familles politiques respectives.  Deux commissions  réunissant les présidents de groupes de chacune des deux Chambres du Parlement vont être dans ce sens mises en place. «Tout cela se fait pour instituer une coordination efficiente, visible et lisible entre l’USFP, l’Istiqlal, le PAM et l’UC. Si une telle coordination pouvait exister  officieusement, elle est aujourd’hui officielle et surtout institutionnelle. Nous allons désormais prendre des positions unifiées et renforcer nos actions communes. En fait, nous allons nous donner les moyens institutionnels d’être plus encore force de proposition et de contrôle du gouvernement. Benkirane nous censure à la télévision mais il ne pourra pas faire taire notre voix ni au Parlement, ni sur le front social, ni auprès des citoyens qui sont aujourd’hui dans l’incapacité de faire face aux hausses de prix intempestives décidées par cet Exécutif », explique ce parlementaire de l’Istiqlal. Première action commune des partis de l’opposition, le retrait de la commission qui examine le projet de loi relatif aux commissions d’enquête parlementaire. « Une proposition de loi sur le même sujet était pratiquement bouclée sur fond de consensus entre opposition, majorité et gouvernement. Et voilà que l’Exécutif balaie d’un revers de la main l’initiative législative en proposant son propre projet de loi. C’est pourquoi nous avons décidé de nous retirer de la commission qui en débat.
L’opposition institutionnalise son action au Parlement. Mais pas seulement. Une instance regroupant les leaders de l’USFP, de l’Istiqlal, du PAM et de l’UC va prochainement voir le jour. Les quatre partis s’y feront plus que jamais forces de propositions. « A mi-parcours de son mandat, ce gouvernement n’a aucune vision. Les réformes essentielles se font cruellement attendre. En tant qu’opposition, nous allons prendre des initiatives sur des dossiers qui déterminent l’avenir de ce pays. Plus concrètement, nous allons faire nos propositions en ce qui concerne les élections, la régionalisation ou encore la compensation », conclut ce ténor de l’Union socialiste des forces populaires.
 


Narjis Rerhaye
Mercredi 29 Janvier 2014

Lu 1117 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs