Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opposition maintient la pression sur le gouvernement en Thaïlande

Les manifestations se poursuivent au lendemain des élections




L’opposition maintient la pression sur le gouvernement en Thaïlande
Les manifestants sont redescendus lundi dans les rues de Bangkok, au lendemain de législatives qu'ils ont fortement perturbées, promettant de trouver un moyen de faire tomber le gouvernement.
Des centaines de manifestants ont emboîté le pas de leur meneur Suthep Thaugsuban, pour montrer que le scrutin ne changeait rien à leur détermination de chasser la Première ministre Yingluck Shinawatra, qu'ils accusent d'être une marionnette de son frère Thaksin qu'ils haïssent.
L'ancien chef de gouvernement renversé par un coup d'Etat en 2006 continue depuis son exil de diviser profondément la société entre ses partisans et ses ennemis.  Lundi matin, aucun résultat, même partiel, n'avait été publié par la Commission électorale, confrontée à une perturbation sans précédent du scrutin par les manifestants.
Ils ont empêché l'acheminement des bulletins et ainsi forcé 10.000 bureaux de vote (soit 10% de l'ensemble) à garder porte close dimanche.
La commission a toutefois annoncé lundi un premier chiffre de participation de 45,84% des 44,6 millions d'électeurs inscrits dans des circonscriptions où le vote a pu se tenir.  Les images d'une violente bataille de rue à coups d'armes à feu entre pro et antigouvernement samedi en pleine journée à Bangkok avaient notamment été largement diffusées.
Mais pour les manifestants, il n'y a aucun doute, "cette élection doit être invalidée", a plaidé lundi leur porte-parole Akanat Promphan, au départ du défilé.
"La Constitution dit que l'élection doit se tenir sur une seule journée. Cela a été impossible", bulletins de vote et enregistrement des candidatures ayant été bloqués dans de nombreuses circonscriptions, s'est-il réjoui.
Le ministre du Travail Chalerm Yubamrung, en charge de l'application de l'état d'urgence à Bangkok, a été plus loin, prédisant une victoire du Puea Thai avec "entre 265 et 289 sièges".
Aux élections de 2011, le Puea Thai avait déjà remporté la majorité absolue des 500 sièges.
La plus grande incertitude planait lundi sur la suite des évènements, notamment sur l'organisation d'un nouveau vote pour les électeurs privés de scrutin dimanche.
Les résultats pourraient prendre des semaines, voire des mois, avant d'être publiés. Dans tous les cas, le Parlement ne peut pas se réunir faute d'un quorum de 95% des 500 députés, le vote n'ayant pu se tenir dans de nombreuses circonscriptions.
Et un scrutin de remplacement est prévu le 23 février pour les quelque 440.000 électeurs déjà empêchés de mettre leur bulletin dans l'urne lors du vote par anticipation une semaine plus tôt.
Malgré les promesses de continuer le mouvement, la mobilisation des opposants qui réclament le remplacement du gouvernement par un "conseil du peuple" non élu s'est essoufflé.
Les protestataires, alliance hétéroclite des élites de Bangkok, d'ultra-royalistes et d'habitants du sud, ont même annoncé le démantèlement de certains de leurs sites installés mi-janvier à des carrefours stratégiques pour leur opération de "paralysie" de Bangkok.
 

AFP
Mardi 4 Février 2014

Lu 103 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs