Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'opposition fait monter la tension en Thaïlande

Intervention imminente de l’armée




L'opposition fait monter  la tension  en Thaïlande
Des milliers d'opposants au gouvernement de Yingluck Shinawatra ont manifesté mardi à Bangkok en prélude à une action plus spectaculaire prévue lundi, lorsqu'ils tenteront de bloquer les grandes artères de la capitale thaïlandaise et de provoquer la paralysie des institutions.
Le cortège s'est ébranlé à partir du campement principal des protestataires, au pied du Monument de la démocratie, dans le quartier historique de Bangkok, tout en évitant de défiler dans le centre de la capitale. La police n'a pas fourni d'estimation du nombre de manifestants, évalué par Reuters à au moins 5.000. Ce mouvement de contestation, qui a vu le jour en novembre, vise à déloger la soeur de l'influent Thaksin Shinawatra du pouvoir.
Les protestataires rejettent la tenue des élections que le Premier ministre compte organiser le 2 février, avec de grandes chances de l'emporter, pour tenter de sortir de la crise. Ils réclament la formation d'un "conseil populaire" chargé de superviser des réformes avant tout scrutin. L'opposition prévoit de manifester à nouveau jeudi avant de tenter d'organiser à partir de lundi la paralysie du pouvoir.
Les autorités ont annoncé que 20.000 policiers, appuyés par l'armée, seraient déployés dans les rues lundi. "Nous nous attendons à de vastes rassemblements et nous craignons des violences (...) notamment de la part de tierces parties cherchant à provoquer des violences", a déclaré Paradorn Pattanathabutr, chef du conseil de sécurité nationale, à Reuters.
"Les soldats protègeront les principaux bâtiments gouvernementaux et la police sera dans les rues à guetter d'éventuels affrontements", a-t-il ajouté.
Paradorn Pattanathabutr n'a pas précisé qui il visait avec l'expression "tierces parties" mais l'armée, qui a déjà tenté ou réussi 18 coups d'Etat en 81 ans de fragile démocratie en Thaïlande, pourrait être tentée d'intervenir en cas de troubles. Les rumeurs sur une éventuelle intervention de l'armée ont été alimentées par le transfert vers Bangkok de chars et d'autres équipements militaires en prévision du défilé militaire du 18 janvier, à l'occasion de la Journée de l'armée.

Mercredi 8 Janvier 2014

Lu 338 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs