Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'opposition campe sur ses positions




Un comité représentant les forces de l'opposition égyptiennes, y compris Mohamed ElBaradei, a déclaré hier dans un communiqué qu'il n'entamerait pas de négociations avant le départ du Président Hosni Moubarak.
Pour Mohamed ElBaradeï, ce départ est une condition préalable à l'ouverture d'un dialogue avec le gouvernement égyptien.
« Il peut y avoir un dialogue mais il doit intervenir une fois que les exigences du peuple auront été remplies et la première d'entre elles est que le Président Moubarak s'en aille », après 30 ans à la tête du pays, a dit Mohamed ElBaradeï à la chaîne de télévision Al Arabia.
Selon lui, le dialogue doit porter sur les dispositions permettant l'instauration d'un pouvoir intérimaire et sur une dissolution du parlement.
« Je souhaite voir une Egypte en paix et la première étape nécessaire est le départ du Président Moubarak. Si le Président Moubarak s'en va, alors tout se déroulera convenablement », a-t-il dit.

AFP
Mercredi 2 Février 2011

Lu 188 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs