Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'opposant Navalny défie le Kremlin dans les municipales à Moscou

Un concurrent potentiel pour Poutine aux présidentielles




L'opposant Navalny défie le Kremlin dans les municipales à Moscou
Moscou élit dimanche son maire dans un scrutin où l'opposant numéro un russe Alexeï Navalny défie le favori soutenu par le Kremlin et le système politique de Vladimir Poutine.
La participation aux municipales de l'opposant de 37 ans, pourfendeur de la corruption et adversaire résolu de Vladimir Poutine, qui avait pris la tête du mouvement de protestation à l'hiver 2011-2012, change la donne dans un paysage politique aseptisé et où l'opposition est marginalisée depuis dix ans.
Alexeï Navalny a appelé vendredi les Moscovites à voter pour lui pour briser la domination de Vladimir Poutine, un président "omniprésent dans l'espace politique russe", dans une interview au quotidien en ligne gazeta.ru.
Il a estimé que son résultat aux municipales enverrait un clair signal au pouvoir et déterminerait "si l'on peut mettre les gens en prison et continuer de voler de l'argent".
Cette campagne "aurait pu être celle de la présidentielle", a estimé l'opposant, qui a dans le passé déclaré son intention de briguer la présidentielle de 2018.
Condamné en juillet à cinq ans de détention pour des accusations de malversations qu'il dit fabriquées de toutes pièces, Navalny a été emprisonné puis libéré contre toute attente par la justice jusqu'à l'examen en appel.
L'opposant, qui a mené une campagne très active dans la rue et sur l'Internet, a nettement grimpé dans les sondages à 18%-20% des intentions de vote, mais il demeure loin derrière le maire sortant Sergueï Sobianine (58%-60%). Il a mobilisé plusieurs milliers de volontaires et plus de 100 millions de roubles (2,3 millions d'euros) en donations.
Plusieurs chefs d'entreprises du secteur de l'Internet lui ont manifesté publiquement leur soutien et l'économiste réputé Sergueï Gouriev, récemment réfugié en France, est l'auteur de son programme économique.
Navalny qui affiche pour credo "ne pas voler, ne pas mentir", a promis dans le passé de mettre un jour en prison Vladimir Poutine et ses proches, qui ont fait à plusieurs reprises l'objet de ses enquêtes anti-corruption.
Le maire sortant Sergueï Sobianine, 55 ans, un gestionnaire efficace sans charisme, a mené campagne dans un tout autre style refusant de participer aux débats et disant préférer poursuivre son travail pour la ville.
Il a multiplié les initiatives pour séduire les Moscovites, de la création d'un système de vélos en libre-service à de gigantesques chantiers de rénovation du centre historique.
Nommé par le Kremlin en 2010 par décret, il a convoqué une élection anticipée pour asseoir sa légitimité dans la mégalopole de 12 millions d'habitants.
Selon des analystes, cette élection est très importante pour le Kremlin, la participation de Navalny l'ayant transformée en "un référendum sur Poutine" à Moscou, la capitale qui fut le théâtre principal de la vague de contestation contre le régime à l'hiver 2011-2012.
Entre 7.000 et 8.000 observateurs sont enregistrés pour surveiller cette élection dont de nombreux feront partie des commissions électorales, a indiqué Grigori Melkoniants de l'ONG Golos.

AFP
Lundi 9 Septembre 2013

Lu 100 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs