Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opération est destinée à étouffer la voix des opposants au Polisario : Khat Achahid accuse la DRS algérienne d’avoir piraté son site web




L’opération est destinée à étouffer la voix des opposants au Polisario : Khat Achahid accuse la DRS algérienne d’avoir piraté son site web
Les services secrets algériens ont tenté ces dernières semaines de connivence avec la direction du Polisario d’étouffer sur la Toile, les voix des opposants sahraouis, en mettant hors d’usage leurs sites web.
Le mouvement réformiste Khat Achahid, (La voie du martyr), opposé au Polisario dans les camps de Tindouf et le Parti du rassemblement sahraoui démocratique, ont annoncé que leur site web et blog ont été piratés, par les cellules informatiques des services de renseignements militaires algériens (DRS).
Selon le site web www.polisario-confidentiel.com, « ces derniers se sont également attaqués à la boite électronique du dissident sahraoui et ex-chef de la police du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, actuellement en exil forcé en Mauritanie ».
Selon des sources concordantes au camp Rabouni où se trouve le QG du Polisario, les services algériens auraient non seulement manipulé les bases de données desdits sites pour les pirater, mais ils se sont aussi emparés des copies des enregistrements audio et des e-mails et ont confisqué des billets d’avions et des relevés bancaires de nombreux activistes des organisations et mouvements dissidents qui militent soit en faveur de l’autonomie du Sahara marocain ou du changement de l’actuelle direction du Front Polisario et de la libération des détenus sahraouis.
Le mouvement Khat Achahid, avait annoncé à ce propos, que la cyber-attaque algérienne a visé en premier lieu et à titre punitif, son leader, El Mahjoub Essalek, pour avoir révélé au médiateur onusien, Christopher Ross des positions de Khat Achahid en contradiction avec les directives du régime algérien et des thèses du Polisario. Essalek avait également dénoncé  la mauvaise gestion des affaires locales dans les camps de Tindouf  ainsi que les malversations et les graves violations des droits de l’Homme commises par les caciques du mouvement séparatiste et leurs milices armées à l’encontre des civils sahraouis.

Libé
Mercredi 21 Novembre 2012

Lu 671 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs