Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opération américaine jette de l’ombre sur un tableau sombre : Les derniers sacrements d’Oussama Ben Laden




L’opération américaine jette de l’ombre sur un tableau sombre : Les derniers sacrements d’Oussama Ben Laden
La mort d’Ousama Ben Laden a livré au monde un message sans équivoque : qui s’attaque à l’Amérique ne connaîtra aucun répit. Tôt ou tard, il paiera de sa vie l’affront qu’il aura fait à la première puissance du monde.
Toutefois, le décès de la figure de proue d’Al Qaïda pourrait également mettre de l’eau au moulin des  partisans de la théorie du complot qui soutenaient, depuis des années, que les Etats-Unis ne voulaient pas vraiment trouver et juger Ben Laden.
Sa mort empêche, cependant, la tenue d’un procès exemplaire, car il aurait été essentiellement celui du terrorisme international. Il aurait permis, en opposant la force du droit à la violence des bombes, de fixer clairement les lignes de partage.
Rassurés par leur victoire, les Etats-Unis auraient pu saisir cette occasion pour revenir aux valeurs éthiques et aux normes juridiques qu’ils avaient délaissées après le 11 septembre, lorsqu’ils créèrent un système de prisons, d’interrogatoires et de tribunaux fort peu respectueux des droits de l’Homme et en porte-à-faux avec la Constitution américaine et avec le droit international. Mené avec sérieux et rigueur, ce procès aurait pu acquérir une importance emblématique, à même de décrédibiliser à la fois les idées d’Ousama Ben Laden et les moyens – le terrorisme- auxquels il avait choisi d’avoir recours.
Certes, personne ne regrettera ce triste hère barbu, idéologue à la petite semaine, philosophe pour obscurantistes en rupture de ban et terroriste sanguinaire. Quel autre message que celui de la violence -parfaitement aveugle- a-t-il porté au jour ? Quel projet d'avenir autre que celui que d’ex-membres des services spéciaux américains lui avaient inculqué  au temps jadis où ils l’avaient associé à leurs plans de lutte contre la présence soviétique en Afghanistan ? Rien si ce n’est celui d’assassiner aveuglément des personnes innocentes ou d’en faire des otages.
Au lieu d’aboutir à faire la part des choses, la manière dont l’opération américaine a été conduite n’a réussi qu’à jeter davantage d’ombre sur un tableau qui était déjà suffisamment sombre. La polémique autour de la participation du Pakistan à l’opération US, la présence du terroriste en un lieu sécurisé et quadrillé par les services secrets d’Islamabad,  la décision d'ensevelir en mer le corps de Ben Laden qui fait débat, bien que les militaires aient assuré que la dépouille de Ben Laden a été traitée conformément aux rites de l'Islam alors que cette religion dispose que l’«On doit honorer les morts en les inhumant », constituent autant d’interrogations auxquelles il faudra apporter réponse un jour ou l’autre. L’opération américaine et la polémique qui lui a fait suite exposent, en outre, le Pakistan, pays qui a déjà subi dans un passé proche l’ire vengeresse des terroristes, à davantage de troubles. Le risque de déstabilisation qui s’ensuivra est d’autant plus grave que ce pays dispose de l’arme atomique. Il est même le seul pays du monde arabo-musulman à faire partie du cercle fermé des puissances nucléaires.
L’autre risque, qu’il faudra assumer, nous concerne directement en tant que pays qui s’est engagé dernièrement dans un processus de réformes fondamentales. Les coups portés à Al Qaïda ces dernières années ont réduit ses capacités de nuisance, sauf dans la région sahélo-saharienne où AQMI sévit en raison, notamment, de la situation intérieure de certains pays limitrophes et de la présence du Polisario.
Les moyens déployés par les Etats sahéliens et quelques pays occidentaux apparaissent dérisoires dans cette immense zone, en large partie désertique; d’où la recrudescence des opérations qui y sont menées par la nébuleuse terroriste.
A preuve, l’attentat contre le café Argana à Marrakech qui a été imputé par certains hauts commis de l’Etat à Al Qaïda. L’appel à la vigilance demeure donc d’une actualité brûlante.

A.S.
Mercredi 4 Mai 2011

Lu 596 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs