Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'offensive meurtrière de l'armLe Maroc au chevet des victimes de la barbarie sioniste : Israël poursuit ses massacres à Gaza




L'offensive meurtrière de l'armLe Maroc au chevet des victimes de la barbarie sioniste : Israël poursuit ses massacres à Gaza
L'offensive meurtrière de l'armée israélienne qui met à feu et à sang Gaza se poursuivait lundi matin pour la sixième journée consécutive faisant une quinzaine de morts dont deux femmes et quatre enfants, portant ainsi le nombre des victimes de cette barbarie à une centaine de décès parmi la population palestinienne.
Le Maroc, sensible à la situation tragique à Gaza et fidèle à l'esprit de solidarité envers le peuple palestinien martyr, a fermement  condamné l'agression sioniste. S.M. le Roi Mohammed VI a ordonné la mise en place d'un hôpital de campagne marocain dans la Bande de Gaza. Ce dernier sera composé d'unités médicales spécialisées des Forces Armées Royales renforcées par des médecins et cadres paramédicaux civils marocains.
L'initiative Royale se veut conforme à l'esprit du Conseil de la Ligue arabe qui avait, entre autres, exhorté les pays arabes à apporter aides médicales et humanitaires à la population palestinienne de Gaza et à mettre à disposition des moyens techniques nécessaires pour le transport des blessés palestiniens à des fins de soins dans les pays frères.
Sur le terrain, dite «Piliers de défense» cette violence gratuite voulue par Israël, pourrait se renforcer par une opération terrestre de la part de l'armée sioniste et ce, en dépit des appels et efforts de la communauté internationale à rétablir le calme. Israël y reste délibérément sourd. Impassible et avec la complicité  des USA et  tout en se sachant impuni, il n'en continue pas moins ses pilonnages et ses lâches frappes meurtrières en usant de ses forces aériennes, terrestres et navales.
Cette politique de massacre massif du peuple palestinien n'est dictée que par les élections dans un mois en Israël. Netanyahou étant en position de faiblesse se doit de se trouver un prétexte. A défaut de l'Iran inaccessible, il s'en prend à plus faible et la population de Gaza lui est donc toute désignée.
C'est aussi un moyen pour museler l'Autorité palestinienne qui, en principe, dans moins d'une semaine, devrait appeler l'assemblée générale des Nations-unies à reconnaître un Etat de l'occupation, ce qui lui procurerait un statut d'observateur. Cela devrait ainsi pousser la communauté internationale à appliquer les résolutions votées et plus particulièrement celle de mettre fin à l'occupation militaire de l'Etat sioniste, qui dure depuis bientôt près d'un demi-siècle.
Par ailleurs et diplomatiquement, le Royaume s'active sur tous les fronts. C'est ainsi que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Othmani, participait samedi au Caire à une réunion extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe. Il a appelé à traiter autrement et plus efficacement le dossier palestinien en se départant des anciennes procédures et en adoptant une nouvelle approche qui se voudrait efficace et influente.  Saad Dine El Othmani devrait se rendre aujourd'hui à Gaza et représenter le Maroc au sein d’une délégation ministérielle arabe dépêchée en signe de solidarité avec les Palestiniens dans la Bande de Gaza et décidée par le Conseil de la Ligue arabe.
D'un autre côté, à New York, au sein du Conseil de sécurité des Nations unies dont il est membre, le Royaume, tout en condamnant fermement le massacre perpétré par l'Etat sioniste, œuvre pour « la cessation sans condition» de cette lâche agression contre le peuple palestinien.

Marche nationale de soutien

Une marche nationale pour dénoncer l'agression israélienne contre la Bande de Gaza sera organisée, dimanche à Rabat, à l'initiative du Groupe d'action nationale de soutien à l'Irak et à la Palestine et de l'Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne.
Cette marche, qui prendra son départ vers 10h00, se tiendra sous le signe «Le peuple veut libérer la Palestine. Le peuple veut incriminer la normalisation », selon un communiqué des organisateurs, parvenu lundi à la MAP.
Cette marche vise à réaffirmer la position du peuple marocain, dans toutes ses composantes politique, syndicale, associative et des droits de l'Homme, qui soutient toujours le peuple palestinien et dénonce les pratiques israéliennes.

Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 20 Novembre 2012

Lu 631 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs