Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’œuvre de l’artiste-peintre récompensée à Paris : Le Prix Adolphe Boschot pour Mehdi Qotbi




L’artiste-peintre marocain Mehdi Qotbi a reçu mercredi soir le prix Adolphe Boschot de la prestigieuse Académie française des Beaux-Arts pour les ouvrages d’art, lors d’une cérémonie grandiose au siège de l’Institut de France à Paris.
Il a été récompensé pour son ouvrage “Ecrits et Esprits”, qui vient de paraître en France aux Editions du Chêne. Il s’agit d’une rétrospective du parcours exceptionnel de Mehdi Qotbi et de son œuvre picturale, présentée comme “un point de rencontre entre l’Orient, l’Afrique et l’Occident, entre l’abstraction géométrique et les élégantes subtilités des arts décoratifs arabo-islamiques”.
“Le parcours de l’artiste, l’intérêt artistique et la qualité des œuvres présentées dans l’ouvrage” ont été décisifs selon le jury pour l’octroi de ce prix de même que la qualité de reproduction, de présentation, du papier.
Né en 1951 à Rabat, Mehdi Qotbi quitte le Maroc à la fin des années soixante pour la France, où il intègre l’école des beaux-arts de Paris, avant de devenir professeur d’arts plastiques dans la région parisienne et de se consacrer par la suite uniquement à la peinture.  L’artiste marocain, qui préside le Cercle d’amitié franco-marocain créé en 1991, a été distingué à plusieurs reprises en France et au Maroc.
Dans une déclaration à la MAP, Mehdi Qotbi s’est dit “fier et honoré” de voir son palmarès s’enrichir par ce nouveau prix, émanant d’”une institution aussi prestigieuse que l’Académie des Beaux-Arts, et de pouvoir représenter ainsi le Maroc”.
L’une des cinq académies composant l’Institut de France, l’Académie des Beaux-Arts encourage la création artistique dans toutes ses expressions et veille à la défense du patrimoine culturel français.
Constituée autour de l’idée de pluridisciplinarité, l’Académie des Beaux-Arts compte parmi ses membres des personnalités émérites du monde de l’art et de la culture, apportant à la Compagnie leurs sensibilités différentes au service d’un même objectif: l’encouragement des expressions artistiques contemporaines dans toute leur féconde diversité.
Créé en 2000, le prix Adolphe Boschot fait partie d’une quarantaine de récompenses attribuées chaque année par cette institution pour une valeur totale de quelque 450.000 euros, toutes disciplines confondues (peinture, sculpture, architecture, gravure, composition musicale, cinéma, photographie). 

MAP
Samedi 20 Novembre 2010

Lu 386 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs