Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'obésité explose chez les jeunes Chinois




L'obésité touche de plus en plus d'enfants et adolescents chinois des provinces rurales, selon une étude publiée mercredi dans l'European journal of preventive cardiology, qui pointe du doigt l'adoption de la nourriture occidentale.
Moins de 1% des enfants et adolescents chinois étaient obèses en 1985 contre environ 17% de garçons et 9% de filles en 2014, selon cette étude basée sur des travaux menées par le département d'éducation de la province de Shandong (est de la Chine) sur près de 28.000 jeunes de cette région rurale.
"La Chine paie le prix de l'adoption d'un mode de vie occidental avec un essor de l'obésité infantile", souligne le journal scientifique dans un communiqué.
"C'est extrêmement préoccupant", a commenté le professeur Joep Perk, porte-parole de la Société européenne de cardiologie. "C'est la pire explosion de l'obésité infantile que j'ai jamais vue (...) La popularité du mode de vie occidental va coûter des vies", a-t-il ajouté.
Peuplée de presque 96 millions d'habitants, la province du Shandong est située entre Pékin et Shanghai.
"La Chine est un pays où les régions agricoles sont importantes et les résultats de nos recherches ont des implications pour la nation toute entière", a estimé le docteur Ying-Xiu Zhang, qui a dirigé l'étude au Centre de contrôle et de prévention des maladies de Shandong.
Il note que la hausse du poids et de l'obésité coïncide avec un accroissement des revenus des ménages des familles rurales.
"Nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive dans les prochaines décennies non seulement dans la province de Shandong mais encore dans d'autres régions de Chine", a-t-il commenté.
La Chine a connu des bouleversements socioéconomiques et de son mode d'alimentation ces 30 dernières années.
Si les garçons sont davantage touchés par l'obésité que les filles, c'est probablement lié à la politique de préférence masculine, avancent en outre les chercheurs, relevant que ceux-ci bénéficient plus des ressources de la famille.
"En outre, les garçons préfèrent avoir un corps plus imposant que celui des filles", ajoute le Dr Zhang.

Libé
Lundi 2 Mai 2016

Lu 887 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs