Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’obésité chez les enfants et les adolescents




Votre enfant présente une surcharge pondérale? Veillez à son alimentation sans lui imposer des restrictions trop difficiles et stimulez son activité physique.  Enfin n’hésitez pas à consulter un médecin nutritionniste.
Chez l’enfant comme chez l’adulte, l‘obésité se définit par un excès de masse grasse dans l’organisme.  L’importance de la masse grasse peut être indirectement estimée en calculant l’indice de masse corporelle (IMC), à partir du poids et de la taille. (rapport du poids en kg sur le carré de la taille en m2). C’est ainsi qu’un enfant de 24 kg mesurant 1,20 m a un IMC de 16,6 kg/m2.  Cet indice fluctue tout au long de la croissance, de sorte qu’il faut utiliser des courbes d’IMC en fonction de l’âge.  En France, ces courbes figurent désormais dans les carnets de santé.
L’obésité correspond à un déséquilibre entre les apports énergétiques (calories fournies par les aliments) et les dépenses énergétiques.  Chez les enfants et les adolescents, l’insuffisance de dépense d’énergie par inactivité physique semble au moins autant en cause qu’une consommation alimentaire excessive ou déséquilibrée.  Certaines obésités de l’enfant sont dues à une trop grande sédentarité malgré une alimentation tout à fait correcte (télévision, jeux vidéo, ordinateur…). Ces activités qui n’entraînent pas de dépenses d’énergie sont choisies en partie par goût, mais souvent pour pallier l’ennui, la solitude ou lorsque les jeux d’extérieur sont inaccessibles. Une autre cause fréquente est la déstructuration des rythmes alimentaires : petit-déjeûner sauté parce que l’enfant est en retard pour l’école, déjeuner à la cantine qui ne plaît pas à l’enfant, et des prises alimentaires pour compenser en fin de journée, avec grignotage depuis le retour à la maison jusqu’au dîner du soir. Ce décalage dans la journée des prises alimentaires est néfaste pour la régulation du poids, comme les grignotages de produits souvent très gras, sucrés et caloriques.

Libé
Mercredi 29 Décembre 2010

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs