Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'islam de France mis à mal




L'islam de France mis à mal
La tuerie dans le Musée juif de Bruxelles et l'arrestation de l'auteur présumé de cet acte 
terroriste, le dénommé Mehdi Nemmouche, nous renvoie d'une 
manière logique à la tuerie de Toulouse, il y a environ deux ans, 
perpétrée par Mohammed Merah.
 
Merah et Nemmouche ont pratiquement le même profil, le même parcours, les deux sont des enfants issus de l'immigration maghrébine: échec scolaire, un passé de petits délinquants qui les conduit logiquement par des séjours en prison. Et à l'occasion de ces séjours en prison: la quête identitaire motivée probablement par le fait de se retrouver face à soi dans les cellules de la prison et la disponibilité du temps, cherchant un réconfort psychologique dans la réflexion spirituelle et religieuse, ils sont pris en main par des prédicateurs islamistes, dont certains sont des recruteurs jihadistes. A la sortie de prison, ils sont repris par des réseaux internationaux, qui disposent d'une arme redoutable, pour maintenir le lien: mieux les radicaliser, pour en faire des candidats au «jihad» et les envoyer faire des stages armés, ultime passage avant de rejoindre des zones de conflit, comme l'Irak ou la Libye, hier et la Syrie aujourd'hui.
Cette arme redoutable et incontrôlable: c'est Internet avec ses réseaux sociaux, qui peut toucher n'importe qui à n'importe quel endroit et à n'importe quel instant, à l'abri des regards y compris ceux des parents et des proches
 
L'impuissance 
des musulmans de 
France face à un danger 
qui vient d'ailleurs
L'islam et les musulmans de France se trouvent désemparés et impuissants face à ce fléau, bien que très minoritaire, mais porteur d'une destruction massive sur le plan de l'image. Ceci, malgré les efforts consentis et la rigueur suivie auprès des imams, pour véhiculer un discours tolérant dans les mosquées et salles de prière. Hormis quelques cas isolés, qu'on peut compter sur les doigts d'une main tout au long de ces dernières années, le danger ne vient pas des mosquées et salles de prières, qui font l'objet d'ailleurs de surveillance accrue de la part des services spécialisés. Le danger vient d'une part du fait que certains jeunes Français issus de l'immigration ne se sentent pas bien dans leur peau, d'autre part et que l'échec scolaire et la délinquance qui les conduisent dans les prisons à un âge précoce, produisent forcément des souffrances psychologiques.
 
Les extrémistes 
trouvent la matière 
dans l'échec de 
notre société
La quête d'une référence identitaire, la recherche d'un réconfort psychologique qui pourraient donner un sens à leur vie, les jettent dans les bras des professionnels du «jihad dévoyé» et de l'extrémisme religieux qui savent jouer sur les cordes sensibles, et sur l'esprit de revanche vis-à-vis d'une société qui les a rejetés et les a mis en prison et que finalement, la vraie vie c'est celle d'Allah en poursuivant le chemin du «jihad dévoyé» à des fins de violence aveugle.
Seulement, ils ne se rendent pas compte qu'ils font d'abord du mal à l'islam et aux musulmans de France qui deviennent leurs premières victimes, par la montée du racisme et de l'islamophobie, laissant les responsables musulmans de France prêcher dans le désert.

Par Hamid Soussany
Jeudi 12 Juin 2014

Lu 751 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs