Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’interprétation du discours religieux ne suit pas l’évolution sociale

Asma Lamrabet dénonce les discriminations à l’endroit des femmes




L’interprétation du discours religieux ne suit pas l’évolution sociale
La directrice du Centre des études féminines en islam, Asma Lamrabet, a souligné que les concepts de la qiwamah (autorité) et la wilayah (tutelle), figurent parmi les problématiques majeures de la pensée islamique contemporaine.
L'interprétation de ces deux mécanismes de protection de la femme dans le droit musulman, représente encore une polémique centrale de la pensée islamique, a indiqué Mme Lamrabet qui intervenait lors d'une table ronde sur l'initiative pour l'approfondissement des connaissances sur la qiwamah et la wilaya initiée, vendredi à Rabat, par la Rabita Mohammadia des oulémas du Maroc.
Mme Lamrabet a mis l'accent sur la crise d'interprétation au niveau du discours religieux qui ne suit pas les évolutions sociales, regrettant la discrimination continue à l'égard de la femme en dépit de la consécration du principe de l'égalité homme-femme par le Code de la famille (Moudawana) et la Constitution de 2011.
Cette discrimination, a-t-elle expliqué, est liée à plusieurs facteurs d'ordre éducatif, économique et éthique, outre le discours religieux encore réticent par rapport à l'évolution sociale au Maroc.
De son côté, le secrétaire général de la Rabita Mohammadia des oulémas du Maroc, Ahmed Abbadi a souligné l'importance d'une nouvelle lecture des concepts de la qiwamah et la wilaya en prenant en compte le contexte historique et linguistique pour mieux concevoir leur importance au profit de la famille. La présidente du mouvement international "Musawah", Zainah Anwar, a indiqué, pour sa part, que le Maroc a toujours constitué une source d'inspiration pour les mouvements féminins en Malaisie, soulignant la volonté de son pays de tirer profit de l'expérience marocaine en matière de la promotion des droits de la femme particulièrement le Code de la famille qui offre un cadre juridique en totale harmonie avec les principes islamiques.
Elle a appelé dans ce sens les pays islamiques à suivre le modèle du Maroc qui a mis en place un arsenal juridique et social qui consacre le principe de la parité et qui respecte ses engagements internationaux relatifs à la lutte contre toutes formes de discrimination à l'égard de la femme.
Cette rencontre de deux jours ambitionne d'engager un débat sur une nouvelle lecture et une réinterprétation des concepts de la qiwamah et la wilaya à la lumière des évolutions actuelles.

MAP
Mardi 12 Novembre 2013

Lu 632 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs