Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’intégrité version PJD : La preuve par Habib Choubani




La grogne populaire contre le président de la région Draâ-Tafilalet va crescendo. Dimanche dernier, des centaines de personnes ont manifesté leur ras-le-bol et protesté contre la mauvaise gestion et les dérapages de Habib Choubani qui est également membre du secrétariat national du PJD depuis 2004.
Les protestataires se sont dirigés vers le siège de la région en scandant des slogans contre lui tel «Tafilalet est une terre libre et Choubani dehors!», et en brandissant des pancartes sur lesquelles on peut lire «Choubani dégage», «Choubani dehors », «nous demandons au wali de Draâ-Tafilalet de le révoquer de son poste de président de la région ». En effet, les protestataires, appartenant à toutes les provinces de la région, ont déposé une lettre appelant à sa destitution.
Que reprochent-ils justement à Habib Choubani qui n’a que quelques mois à la tête de cette région? Ce Pjdiste connu pour son arrogance inouïe, a accumulé, en peu de temps, des gaffes qui ont suscité l’ire des habitants de cette région pauvre du Royaume. Tout à d’abord, le président de la région a acheté 7 voitures de luxe dont le coût s’élève à 300 millions de centimes. Les habitants et l’opposition au sein du conseil de la région ont considéré cette opération comme une dilapidation des deniers publics, tout en sachant que le conseil régional dispose d’un parc de voitures largement suffisant. Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, est la demande de location de terres collectives du nord d’Erfoud, déposée en mars dernier dans le cadre d’un projet agricole privé. Il s’agit, en l’occurrence, d’un projet concernant la production fourragère dans lequel Habib Choubani s’est associé avec d’autres responsables locaux du PJD dans cette région pour la location de 200 hectares des terres soulaliyates situées dans la commune rurale d’Arab Sebbah Ziz. Selon un quotidien proche du PJD, ce projet a été conçu par un expert nommé Mohammed El Yachioui qui l’a présenté en mars dernier dans le cadre d’un séminaire des experts et des chercheurs de la région Draâ-Tafilalet, lequel séminaire a été constitué par Choubani lui-même. Mais un jour après la présentation de ce projet, c’est-à-dire le 28 mars 2016, Habib Choubani s’est approprié cette idée et a présenté sa demande de location de la terre. D’après la même source, le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, a exprimé son mécontentement à l’égard de Choubani qui ne l’a pas avisé de son projet.
Tout le monde se rappelle que le passage de Choubani dans le ministère chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile a été marqué également par la mauvaise gestion. Outre son indicible aventure sentimentale, Habib Choubani a fait scandale en allouant  un budget de l’ordre de 17 millions de dirhams pour le financement du dialogue national sur la société civile. Plusieurs sociétés appartenant à des dirigeants du PJD et du bras idéologique de ce parti, à savoir le Mouvement unicité et réforme (MUR), ont bénéficié des marchés dans le cadre de ce dialogue. De surcroît, le ministre a marginalisé les associations démocratiques de ce processus, ce qui a poussé la Dynamique de l'Appel de Rabat (composée de plusieurs associations) à boycotter la Journée nationale de la société civile en mars 2015. « Du fait de l’exclusion des associations connues par leur apport, leur dynamisme et leur contribution tout au long de l’histoire du Maroc moderne pour la défense de l'autonomie du mouvement associatif  et la prééminence des valeurs démocratiques, de l'égalité et du respect des droits de l'Homme, la Dynamique d'Appel de Rabat des associations démocratiques a boycotté le dialogue en raison des velléités de contrôle exercé par le ministère en charge des relations avec le Parlement et la Société civile sur le processus du dialogue» avait assuré un communiqué de cette Dynamique en date du 21 février 2015. Et d’ajouter: «Nous dénonçons et condamnons cette attitude d’autant plus qu’elle s’accompagne d’une large campagne de la part du ministre qui vise à discréditer les associations qui défendent ces valeurs ».

T. Mourad
Mardi 16 Août 2016

Lu 1571 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs