Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'insuffisance des liquidités bancaires s’est amoindrie de 10,9 MMDH à fin 2012


Cette résorption est due à l’encaissement de la contre-valeur en dirhams (12,6 MMDH) de l'émission en dollar opérée sur les marchés internationaux



L'insuffisance des liquidités bancaires s’est amoindrie de 10,9 MMDH à fin 2012
D’après le rapport sur la politique monétaire de la banque centrale, le manque de liquidité bancaire s'est sensiblement résorbée de 10,9 milliards de dirhams (MMDH) au cours du quatrième trimestre de l'année 2012, par rapport à la fin du trimestre précédent, passant ainsi de 75 MMDH à 64,1 MMDH. Cette résorption est due principalement à l'encaissement par le Trésor de près de 12,6 MMDH, contre-valeur en dirham de l'émission en dollar opérée sur les marchés internationaux ainsi que par l'injection structurelle de liquidité (1,6 MMDH), issue de la baisse du ratio de la réserve obligatoire de 4,43 à 4%, explique Bank Al-Maghrib. En effet, les opérations du Trésor, hors interventions sur le marché monétaire, ont fortement contribué à l'amélioration des conditions de liquidité de 17,3 MMDH, ajoute la même source.
En revanche, les opérations en devises ont induit une ponction de liquidité de 7,1 MMDH suite au maintien du rythme accéléré des achats de devises par les banques commerciales auprès de Bank Al-Maghrib (14,2 MMDH), partiellement compensé par le reflux de billets de banque étrangers qui a atteint 7,1 MMDH.
Durant le premier trimestre de l'année 2013, le déficit de liquidité bancaire s'est creusé de 7,6 MMDH par rapport au trimestre précédent pour atteindre 71,7 MMDH en raison de l'incidence restrictive des opérations du Trésor, hors interventions sur le marché monétaire.
En vue de combler le déficit de liquidité des banques, Bank Al-Maghrib est intervenue majoritairement au moyen des opérations d'avances à 7 jours pour un montant quotidien moyen de 50,1 MMDH, contre près de 56 MMDH, le trimestre précédent.
La Banque centrale a également maintenu l'encours de ses opérations de refinancement à 3 mois à 17,4 MMDH. Dans ces conditions, le taux moyen pondéré du marché monétaire s'est inscrit en baisse à 3,08% en moyenne durant le trimestre en cours contre 3,18% en 4ème trimestre 2012. De même, sa volatilité a sensiblement baissé, se limitant à 6 points de base, contre 16 points de base le trimestre précédent.

Libé
Vendredi 29 Mars 2013

Lu 79 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs