Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’insécurité menace la transition démocratique en Libye

Les minorités entravent le processus électoral




L’insécurité menace la transition démocratique en Libye
La transition de la Libye vers la démocratie est menacée par les tensions politiques et l’insécurité, deux ans après la chute du régime de Kadhafi. Le processus électoral se prépare dans un contexte difficile, d’autant qu’anarchie et insécurité perdurent. Dernier exemple en date: le bref enlèvement du Premier ministre par une brigade dépendant officieusement du ministère de l’Intérieur, contraint de s’appuyer sur de telles milices à défaut d’armée professionnelle.
La Commission électorale a annoncé récemment le début de la préparation de son deuxième scrutin pour élire une Commission constitutionnelle, sans toutefois qu’aucune date ne soit fixée pour ces élections.
Après plus de 40 ans de dictature sous Mouammar Kadhafi, les premières élections libres ont été organisées le 7 juillet 2012 pour choisir les 200 membres du Congrès général national (CGN), la plus haute autorité politique du pays.
Ce Congrès avait pour mission initiale de conduire le pays, en 18 mois, à des élections générales après la rédaction d’une Constitution établissant la nature du régime politique.
Selon ce calendrier fixé par une “déclaration constitutionnelle”, sorte de Constitution provisoire rédigée par la rébellion, le mandat du CGN doit s’achever en février prochain. Mais le porte-parole du CGN a laissé entendre récemment que le Congrès pourrait prolonger son mandat. Les libéraux et les islamistes, deuxième force politique dans le CGN, s’accusent mutuellement d’entraver le processus démocratique et de vouloir accaparer le pouvoir.
La Commission constitutionnelle qui devrait être élue sera composée de 60 membres, sur le modèle du Comité des soixante qui avait rédigé la première Constitution du pays en 1951. Comme à l’époque, elle sera formée par 20 membres de chacune des trois régions: la Tripolitaine (ouest), la Cyrénaïque (est) et le Fezzan (sud).

AFP
Jeudi 24 Octobre 2013

Lu 93 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs