Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’initiative de Ajjoul, Al Achaari et Bouabid : «Notre action se situe à l’intérieur de l’USFP»




L’initiative de Ajjoul, Al Achaari et Bouabid : «Notre action se situe à l’intérieur de l’USFP»
«Nous n’avons pas gelé notre appartenance à l’instance exécutive de l’USFP. Nous avons par contre choisi de ne plus participer aux réunions du Bureau politique pour garder notre liberté d’action ». Larbi Ajjoul, Mohamed Al Achaari et Ali Bouabid, ces trois dirigeants usfpéistes à l’origine d’une initiative de reconquête des valeurs de l’Union socialiste des forces populaires, ont rencontré la presse, mardi 27 avril à Rabat, pour expliquer leur action et surtout lever toute forme d’ambiguïté. « Notre initiative n’est pas l’annonce d’une scission ou la préparation d’une scission ni de créer une crise. Une telle initiative procède du constat selon lequel de très nombreux militants, qu’ils soient à l’intérieur du parti ou non, manifestent leur volonté de voir l’USFP faire de  la politique autrement. Nous disons qu’aujourd’hui il est possible de donner un autre sens à la politique loin de tous ceux qui ont érigé l’action politique en défense des intérêts personnels et étroits», explique Mohamed Al Achaari.
Les trois Ittihadis l’affirment haut et fort : ils ne sont pas en rupture de ban. Ils ont tout simplement choisi de prendre leur liberté de parole et d’action pour réfléchir à un projet politique d’avenir au centre duquel les valeurs autres que mercantiles et opportunistes occuperaient toute la place.  Leur démarche, affirment-ils, se situe « à l’intérieur de l’USFP et dans ses institutions telles qu’elles sont ». Et s’ils ne participent plus aux travaux du Bureau politique, les trois dirigeants seront présents aux sessions du conseil national et dans les différentes structures du parti (Chabiba, secrétariats régionaux…) tout en  allant à la rencontre de militants dans les régions.
Question : la démarche des trois Usfpéistes est-elle un coup d’épée dans l’eau ? Larbi Ajjoul s’en défend. « En fait, notre préoccupation réside dans les acquis démocratiques et l’évolution politique du pays. Nous faisons appel aux consciences pour sauvegarder ces acquis et renforcer les acquis. Les libertés et les droits ne sont garantis que s’ils sont appuyés par des institutions crédibles et pérennes. Il est de notre devoir d’apporter notre contribution et d’assumer nos responsabilités face à la dégradation de la situation politique. Notre initiative n’est dirigée contre personne, nous l’assumons pour le parti ».
La crise du politique est au centre de la réflexion des trois Usfpéistes. La crédibilité du projet démocratique est aujourd’hui en jeu. « L’opinion publique nous a envoyé des signaux en 2007 et en 2009. On ne peut pas faire comme si les élections n’ont pas eu lieu ! Il faut bien l’admettre, le projet démocratique traverse une crise. Notre initiative est une approche pour re-crédibiliser le projet démocratique », soutient Ali Bouabid.
Les consensus qui n’ont plus de sens, les décisions qui n’apportent aucune plus-value politique sont autant de points fondamentaux  qui fondent la réflexion de Larbi Ajjoul, Mohamed Al Achaari et Ali Bouabid. « Le consensus ne peut plus servir d’étendard à n’importe quelle décision qui se fait sans débat politique ni contenu politique. Aujourd’hui plus que jamais, il faut donner du sens à la politique,
Entamer la réflexion sur un projet d’avenir à travers des débats publics et préparer le congrès de l’USFP qui doit avoir lieu en 2011, ce sont les priorités des auteurs de cette initiative. « Parce que la politique doit être un débat et ne plus se faire dans des clubs politiques fermés et que le prochain congrès de notre parti doit se transformer en compétition saine et naturelle d’idées et de projets».

NARJIS RERHAIYE
Jeudi 29 Avril 2010

Lu 1398 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs