Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ingrédient manquant de l’entrepreneuriat en Afrique




L'Afrique se trouve à la porte de la grandeur. Après de nombreuses années où le continent a été qualifié de continent noir, enregistrant les scores les plus inquiétants de pauvreté, de soins de santé, d’enseignement et de développement humain. Désormais, le monde voit l'Afrique comme la dernière frontière du développement et des affaires lucratives. En tant que fait de l’histoire, ceci est à la fois logique et inévitable.
Mais tandis que l'esprit d'entreprise, la libre entreprise et le talent sont le « hardware » de la croissance des entreprises et des économies, le « software » correspond au caractère au sens le plus profond. Les entreprises ne peuvent survivre sans valeurs et sens moral fort. Les valeurs d'autodiscipline, du travail acharné, d'innovation, d'intégrité, de respect pour le crédit et l'obligation, de respect de l’état de droit, de paiement ponctuel des taxes et obligations. Ce sont les valeurs essentielles des économies et des pays prospères.
Ni le talent par lui-même, ni le sens des affaires ne peuvent promouvoir l’entrepreneuriat. L'autodiscipline, la faculté d’épargner et d’investir, de supporter les pertes et les déceptions et persévérer, sont cruciales. Cependant, même la ténacité et la discipline ne sont pas suffisantes. Au cœur de toute réussite durable se trouve l'intégrité. Disons tout simplement un comportement honnête et digne de confiance régulier, et j’insiste sur la régularité du comportement honnête et digne de confiance. La confiance est le cœur des affaires, lorsque la confiance se perd, tout le reste s’effondre. Cela m’amène à parler du point relatif au respect du crédit et de l'obligation.
Le sens simple derrière tout ceci est que la réussite entrepreneuriale durable ne peut venir que lorsque l'entrepreneur est connu pour respecter ses rapports avec les autres. Le crédit étant le fil conducteur de commerce, le non-respect des obligations de paiement détruit le monde des affaires. L'emprunteur doit être fiable et doit respecter l'obligation de payer, sinon le crédit finira par se tarir.
Le paiement des impôts et autres obligations n’est pas un simple devoir moral ou civique. Pour l'homme d'affaires, il s’agit d’une manifestation de fidélité à l'économie et d’une contribution au financement des infrastructures et des services dont ont besoin les entreprises et tous les citoyens. Vous ne pouvez pas être un entrepreneur dans un système de libre entreprise et attendre que le système continue de travailler efficacement pour votre avantage quand vous êtes un resquilleur en matière de paiement d'impôts. Des infrastructures et des services publics de qualité sont essentiels pour le commerce et l'industrie. Le paiement des taxes pour l'entrepreneur est une question d'intérêt personnel ; il n’est pas un simple devoir civique.
Et cela conduit au dernier point, qui est le respect de l’état de droit. Cela signifie tout simplement se conformer strictement à la loi de la nation, aux réglementations, aux règles de l'environnement des affaires dans lequel vous opérez, avoir une structure de gouvernance forte à partir du jour où vous commencez votre entreprise, avec un engagement de respecter les règles du jeu. Beaucoup pensent que vous pouvez contourner les règles aussi longtemps que vous n'êtes pas pris. Seul un idiot pense qu'il est plus intelligent que tout le monde. Un jour, vous serez pris la main dans le sac, et alors toute la réputation, la richesse et le succès partiront en fumée.
Beaucoup d'entre nous ont été témoins de l'effondrement de certaines des grandes icônes des affaires et de grands noms d’entreprises à travers le monde. Et nous savons maintenant que le succès durable vient d'un engagement fort pour la loi et l'éthique. Le respect de la loi est non seulement un lieu commun ; la loi et l'ordre sont essentiels pour un environnement pacifique et ordonné. Les affaires ne peuvent prospérer sans règles et sans réglementations.
Les économies ne peuvent se développer sans un entrepreneuriat citoyen. Permettez-moi de dire que l'initiative de l’entrepreneur milliardaire nigérian Tony Elumelu va au-delà de la promotion de l’entrepreneuriat. Il a montré par ce projet que les « entrepreneurs citoyens », créant des opportunités pour les autres en utilisant des méthodes et des stratégies commerciales, sont indispensables au développement.
L'Afrique présente le plus grand nombre de pauvres et de chômeurs par habitant. Ceci est un problème grave et nous ne pouvons pas le nier. Il est donc clair que les économies ne peuvent pas se développer sans des « entrepreneurs citoyens ». Les entreprises comme les gouvernements doivent aujourd’hui soutenir des projets qui offrent des opportunités à tous. Voilà pourquoi je tiens à vous inviter, chacun à sa façon à devenir comme des petits Elumelu, proposant votre initiative pour créer des opportunités au profit des autres. L’Afrique d’aujourd'hui se tient enfin prête afin de façonner l'avenir.
 

Par Yemi Osinbajo Vice-président de la République fédérale du Nigéria
Samedi 8 Août 2015

Lu 646 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs