Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'infirmière britannique n’avait aucun symptôme d’Ebola

Lors de son transit par le Maroc, elle ne présentait pas de risque de contamination




L'infirmière britannique n’avait aucun symptôme d’Ebola
L'infirmière britannique testée positive à Ebola, lundi à son retour d'une mission humanitaire en Sierra Leone, ne présentait aucun des symptômes de la maladie au moment de son transit à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, a affirmé le ministère de la Santé, soulignant que le risque d'une contamination durant la période de son transit est très minime voire inexistant.
Dans un communiqué, le ministère indique avoir été informé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) que les autorités sanitaires britanniques ont enregistré lundi 29 décembre un cas d'infection au virus d'Ebola chez cette Britannique arrivée tard dimanche soir à Glasgow en provenance de Freetown, en passant par l'aéroport Mohammed V via Royal Air Maroc puis l'aéroport Heathrow à Londres via British Airways.
Comme il est d'usage dans le cadre du plan national de veille et de riposte au virus Ebola, l'infirmière concernée a subi, à l'instar des autres passagers de l'avion, un contrôle de température par caméra thermique à son arrivée à l'aéroport Mohammed V et ne présentait à ce moment-là aucun symptôme de la maladie, sachant qu'elle avait déjà subi les mêmes contrôles à son départ de l'aéroport de Freetown et à son arrivée à l'aéroport de Londres, qui se sont révélés négatifs, précise le communiqué.
Les concertations avec les autorités sanitaires britanniques et l'OMS ont permis d'établir que le risque d'une contamination au cours du transit de l'infirmière par l'aéroport Mohammed V est très minime voire inexistant, puisque l'intéressée n'a commencé à ressentir la maladie qu'après son arrivée à l'aéroport Heathrow de Londres, sachant qu'il est confirmé scientifiquement que la transmission du virus n'intervient qu'après apparition des symptômes cliniques de la maladie, ajoute-t-on de même source.
Par précaution et en application du plan national de veille et de riposte au virus Ebola, le ministère de la Santé suit de près l'état de santé des quatre personnes restées au Maroc, en provenance de Freetown à bord du même vol.
Le ministère assure également qu'il informera à temps l'opinion publique de toute évolution à ce sujet.

Jeudi 1 Janvier 2015

Lu 911 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs