Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’inéluctable débandade des séparatistes


Après avoir fui les camps de Tindouf, des dizaines de Sahraouis attendent à Nouadhibou l’autorisation de regagner la mère patrie



Alors que tout le monde attend le rapport de Ban Ki-moon sur le Sahara et que le Polisario menace de reprendre les armes, des dizaines, voire des centaines de Sahraouis ayant réussi à fuir les camps assaillent le consulat du Maroc à Nouadhibou, dans le nord de la Mauritanie pour être autorisés à rejoindre la mère patrie.
En effet, selon des médias mauritaniens, plusieurs groupes de Sahraouis  ont réussi à franchir les murs de sable érigés par les forces algériennes autour des camps de Tindouf  pour se retrouver à Zouerate, ville mauritanienne la plus proche des camps d’où ils se sont embarqués à bord du train minéralier à destination de Nouadhibou où se trouvent les bureaux du consulat marocain. Après s’être présentés au consulat, les évadés attendent une réponse du consul qui attend, à son tour, le feu vert de Rabat pour permettre à ce grand nombre de Sahraouis de regagner la mère patrie. Selon nos sources, dans un climat caractérisé par les nombreuses opérations terroristes menées çà et là, ces dernières semaines, les représentants des autorités et services sécuritaires marocains sont à pied d’œuvre faisant avancer les enquêtes d’identification susceptibles de faciliter l’opération de ralliements des Sahraouis tout en évitant des infiltrations de groupes terroristes qui n’ont de cesse de menacer la sécurité au Maroc.
A noter que c’est la première fois qu’un tel nombre de Sahraouis fuient les camps de Tindouf dans une tentative de rejoindre le pays. Selon des informations de Nouadhibou où se trouvent les dizaines de Sahraouis en situation d’attente, ces derniers vivraient dans des conditions lamentables depuis qu’ils ont réussi à fuir les camps de Tindouf. Les informations prévoient l’arrivée à Nouadhibou d’un plus grand nombre d’entre eux. Malgré la crainte de représailles des bourreaux du Polisario, les candidats à l’évasion restent très discrets sur leurs intentions de départ. Des sources font état de l’arrivée de  centaines de nouveaux candidats au ralliement, déçus par quarante années de séquestration et ne voyant pas d’issue sont disposés à regagner la mère patrie et à vivre aux côtés de leurs parents et cousins sous l’autonomie proposée par le Maroc. Des acteurs de la société civile de Laâyoune, Boujdour et Dakhla se préparent à accueillir ces groupes de ralliés qui entreront au pays à partir du pont frontalier Gargarate.

 

 L’arrivée de ce groupe qui compte des Sahraouis de tous les âges et de toutes les conditions constitue un sérieux revers pour la direction du Polisario dans une telle conjoncture. Conjoncture caractérisée par la crise entre le Maroc et l’ONU et  surtout par les menaces de reprise des hostilités proférées par les séparatistes. Bien que cela ne soit pas la première fois que la direction du Polisario formule de telles menaces, les observateurs estiment que de nouveaux  éléments ont contribué à exacerber la haine des généraux algériens qui n’ont qu’un ordre à donner pour que les cerbères du Polisario sortent de leurs tanières.

Ahmadou El-Katab
Lundi 18 Avril 2016

Lu 2507 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs